2012, une mauvaise année pour les PME

24/10/13 à 08:38 - Mise à jour à 08:38

Source: Moneytalk

En 2012, seuls 44 % des PME ont connu une croissance réelle de leur chiffre d'affaires, c'est-à-dire une croissance qui dépasse l'inflation.

Telle est une des conclusions du Baromètre des PME 2013 publié par Deloitte Fiduciaire, spécialiste en conseils et services financiers aux PME. Les chiffres publiés par les entreprises pour 2012 montrent que pratiquement tous les secteurs ont été touchés par la crise l'an dernier. Selon Didier Bouckaert, Partner de Deloitte Fiduciaire, "pas moins de 57 % des entreprises du secteur de la construction ont essuyé une baisse significative de leur chiffre d'affaires. En outre, plus de la moitié des entreprises des secteurs du commerce et de l'industrie ont subi une diminution à ce niveau. Seul le secteur tertiaire a pu limiter les dégâts. Dans ce secteur, 'seulement' 4 PME sur 10 ont enregistré une perte de chiffre d'affaires." La moitié des entreprises ayant vu leur chiffre d'affaires s'amenuiser notent une diminution d'au moins 9,1 %. Parmi celles-ci, un quart d'entre elles a subi une perte pouvant atteindre 21 % minimum. Dans le même temps, le rendement financier net a systématiquement ralenti au cours des deux dernières années, passant de 8,1 % à fin 2010 à 7,1 % à fin 2012. Bien que la PME moyenne ait gagné 3 % de valeur à la fin de l'année 2012 par rapport à l'année 2011, elle affiche toujours une perte de valeur cumulée de 39 % par rapport à 2007, l'année antérieure à l'éclatement de la bulle financière-économique. (Belga)

Nos partenaires