25% des Belges trouvent difficile de payer leur logement

24/09/14 à 18:20 - Mise à jour à 18:20

Source: Moneytalk

Menée dans 14 pays, l'enquête annuelle d'ING sur l'habitat montre que les Belges pensent que le marché immobilier va continuer d'augmenter alors qu'ils sont aussi très nombreux à le trouver trop cher.

Ce sentiment est surtout le fait des Flamands et des Bruxellois (80% sont de cet avis) alors que 65% seulement le pensent en Hainaut et dans le Brabant wallon (contre 73% dans le reste de la Wallonie). Tous s'accordent cependant à dire dans la même proportion (85%) qu'il est plus difficile d'acquérir un bien aujourd'hui qu'il y a dix ans. Cela confirme ce que les statistiques internationales montrent, à savoir que l'écart entre les prix et les revenus s'est le plus creusé dans notre pays ces dernières années. Une situation durement ressentie par la population. Malgré cela, les Belges restent relativement confiants dans le fait que les prix devraient continuer à augmenter. Ils sont respectivement 14% (fortement) et 46% (légèrement) à le penser, soit 60% en tout. Cette proportion reste une des plus élevées d'Europe. Enfin, l'optimisme n'est pas le même partout dans notre pays : il reste fort à Bruxelles où 64% des personnes interrogées croient à de nouvelles hausses de prix dans les douze prochains mois, un sentiment partagé dans les mêmes proportions en Flandre, mais qui tombe à 55% en Hainaut et dans le Brabant wallon. Toutefois, explique ING, les changements à attendre au niveau de l'avantage lié au bonus logement devraient avoir un impact. Pour ING, cela devrait ralentir la hausse du marché. (Belga)

Nos partenaires