94 % des Européens réduisent leur usage de services lorsqu'ils se rendent à l'étranger

06/03/14 à 07:38 - Mise à jour à 07:38

Source: Moneytalk

Selon un récent sondage, 94 % des Européens réduisent leur usage de services tels que Facebook lorsqu'ils se rendent à l'étranger en raison des tarifs élevés de l'itinérance mobile. En fait, avec les stratégies de tarification appliquées aujourd'hui, les opérateurs se privent d'un marché de quelque 300 millions d'utilisateurs, ce qui a aussi des retombées négatives pour d'autres secteurs tels que celui des développeurs d'applications mobiles.

Et la Commission européenne de préciser que ce problème de l'itinérance se posait avec davantage d'acuité avant que l'UE n'introduise un plafonnement des tarifs en 2008. Depuis, les prix au détail des appels et des SMS ont baissé de 80 % et la diminution des prix des services de données en itinérance atteint jusqu'à 91 %. En France, par exemple, les consommateurs sont de plus en plus nombreux à bénéficier de la disparition des redevances d'itinérance, ce qui montre qu'il est possible de proposer des forfaits couvrant l'UE pour un prix unique. Enfin, les voyageurs fréquents sont plus susceptibles de désactiver la fonction de transmission de données en itinérance de leur téléphone mobile que les voyageurs occasionnels. La Commission attribue cette différence de comportement au fait que les voyageurs fréquents sont mieux informés des coûts réels des services de données en itinérance en Europe. Mais même lorsqu'elles sont dans leur pays, 70 % des personnes qui téléphonent dans d'autres pays de l'UE limitent leurs appels pour des raisons de coût. (Belga)

Nos partenaires