Allocations pour personnes handicapées: adaptation de l'abattement

28/04/14 à 15:02 - Mise à jour à 15:02

Source: Moneytalk

Afin d'éviter un piège à l'emploi pour les personnes handicapées, le conseil des ministres a approuvé un projet d'arrêté royal qui assimile les barèmes des abattements de catégorie pour les allocations de remplacement de revenus - chômage¿ - à ceux des allocations de remplacement de revenus pour les personnes handicapées.

Ces personnes peuvent prétendre à une allocation d'intégration qui vise à compenser les frais supplémentaires auxquels elles sont confrontées suite à leur perte d'autonomie, et à une allocation de remplacement de revenus, qui est une allocation de subsistance pour les personnes handicapées qui n'ont pas d'autre revenu. Pour rappel, l'allocation d'intégration peut être accordée lorsqu'un manque ou une réduction d'autonomie sont constatés, et que de ce fait la personne doit supporter des coûts supplémentaires. Et lorsqu'elle perçoit d'autres allocations (chômage, mutuelle, pension) à côté de son allocation d'intégration, on applique un abattement de catégorie. Or, l'abattement de catégorie est inférieur aux barèmes de l'allocation de remplacement de revenus. Voilà pourquoi, lorsque le revenu de remplacement d'un montant identique proviendra d'allocations d'invalidité, de chômage ou de pension, l'allocation d'intégration sera diminuée. Par conséquent, il a donc été décidé d'assimiler l'abattement de catégorie à celui de l'allocation de remplacement de revenus. On évite ainsi que le revenu de remplacement soit plus élevé quand il consiste en l'allocation de remplacement de revenus que quand le revenu de remplacement est d'une autre nature (invalidité, chômage, pension). (Belga)

Nos partenaires