Assouplir les règles d'accès au crédit

10/02/14 à 15:03 - Mise à jour à 15:03

Source: Moneytalk

Le crowfunding se développe dans notre pays. Cette procédure permettant aux particuliers d'investir dans des projets d'entrepreneurs débutants connaît un certain succès et apparaît comme une alternative de placement intéressante.

Le ministre des Finances, Koen Geens, aimerait fixer un cadre légal pour cette pratique avant les élections. Ce cadre pourrait s'appuyer sur le prêt winwin déjà opérationnel en Flandre. Ce prêt incite les particuliers à mettre de l'argent à disposition de membres de la famille ou d'amis pour qu'ils puissent démarrer leur propre affaire. Celui qui consent un prêt winwin à un ami, une connaissance ou un membre de la famille ou à une entreprise reçoit chaque année une réduction d'impôt de 2,5% du montant octroyé. Pour le Syndicat neutre des indépendants, il faut effectivement soutenir toute initiative visant à aider des projets entrepreneuriaux. Toutefois, il faudrait avant tout que le gouvernement pousse les banques à assouplir l'octroi de crédits réguliers, d'autant que le nouveau code de conduite du secteur les pousse à être plus strictes encore. Il oblige les banques à encore mieux se renseigner sur le demandeur de crédit, ce qui soumet souvent ce dernier à un véritable interrogatoire. De plus, les banques, de par les obligations d'information et de motivation reprises dans le code, pourraient refuser un crédit si elles ne sont pas sûres à 100% par peur de se faire taper sur les doigts. (Belga)

Nos partenaires