AXA propose 'd'espionner' les jeunes conducteurs contre une assurance moins chère

01/03/16 à 09:20 - Mise à jour à 09:18

Source: Moneytalk

AXA entend récompenser les jeunes qui conduisent prudemment par une réduction sur leurs primes d'assurance, s'ils acceptent que l'assureur surveille leur attitude de conduite via un appareil. Selon son concurrent AG Insurance, ce système n'est pas concluant.

AXA propose 'd'espionner' les jeunes conducteurs contre une assurance moins chère

© iStock

Les jeunes de moins de 26 ans ont la possibilité de demander une Drive Key avec leur assurance auto. Cet appareil enregistre le comportement des conducteurs. Les personnes qui utilisent la Drive Key obtiennent une réduction de 20% sur leurs primes. "Mais cette réduction peut aller jusqu'à 50% si les conducteurs roulent prudemment", fait savoir AXA. "La réduction de 20% est garantie, même si le jeune ne roule pas prudemment." L'assureur désire, selon ses propres dires, faire réfléchir les jeunes sur leur comportement de conduite.

Une réduction plus élevée

La réduction plus importante dépend de quatre paramètres: la vitesse en phase d'accélération, la manière de prendre les virages, la capacité de freiner bien à temps et le respect de la vitesse maximum autorisée. Le jeune peut faire un suivi de son comportement de conduite à l'aide d'une application.

AXA est le premier assureur à instaurer ce type de système. D'autres compagnies d'assurance l'ont déjà expérimenté. Corona Direct a réalisé des tests avec 5.000 conducteurs qui roulent plus de 10.000 kilomètres par an. Ils monitorent leur comportement de conduite à l'aide d'une application afin d'étudier s'ils adaptent leur style de conduite grâce à du coaching, des conseils et des récompenses. À partir de 2017, l'assureur désire lancer une assurance sur base du comportement de conduite. Baloise étudie également cette possibilité.

AG Insurance a à nouveau décidé, après une période test, de ne pas offrir ce type d'assurance. Selon l'assureur, le système d'enregistrement n'avait pas d'effet sur le comportement de conduite. La période de test a duré huit mois. AG Insurance demande en outre qu'AXA fasse une étude complémentaire. "Vous observez une amélioration au cours des deux premiers mois, mais ensuite le progrès se résorbe", apparaît-il. Selon AG Insurance, les données et les signaux émis par un tel système ne sont pas toujours fiables.

Nos partenaires