L'assurance épargne de la Branche 21, un refuge aussi

11/04/13 à 18:00 - Mise à jour à 18:00

Source: Moneytalk

Sur quel produit jeter son dévolu lorsqu'on est à la recherche d'un rendement garanti tout en limitant la prise de risque ? L'assurance vie de la Branche 21, appelée communément " assurance épargne ", a sa place dans un panier d'investissement sûr. Comparons-la avec le compte d'épargne classique.

Proposée par les compagnies d'assurance, l'assurance vie est une épargne à long terme comprenant un volet assurance. Le preneur d'assurance contracte une assurance vie où il est l'assuré et le bénéficiaire en cas de vie. Un tiers est bénéficiaire en cas de décès. Le preneur choisit lui-même le montant de son épargne et le moment auquel il effectue ses versements. De plus, il bénéficie d'une garantie sur le capital.

Avant de nous attarder sur les divergences entre compte épargne et assurance épargne, épinglons une similitude importante : la protection. Tant les comptes d'épargne que les assurances vie de la Branche 21 bénéficient pour l'heure d'une garantie de l'Etat de 100.000 euros maximum par client et par banque ou par assureur.

Ce qui différencie l'assurance vie Branche 21 du compte d'épargne traditionnel :

- Le preneur d'assurance bénéficie d'un taux d'intérêt garanti sur chaque versement, acquis le plus souvent pour une durée maximale de huit ans. Ce taux n'est toutefois pas garanti indéfiniment : les versements effectués ultérieurement peuvent être assortis d'un taux garanti plus bas ou plus élevé.

Dans le cas d'un livret d'épargne, si le taux d'intérêt baisse, c'est toute l'épargne sur le compte qui en pâtira.

- Le taux garanti d'une assurance vie peut être augmenté d'intérêts supplémentaires, la " participation aux bénéfices ". Non garantie, cette dernière dépend du résultat des investissements de la compagnie d'assurance. L'assureur décide chaque année des intérêts supplémentaires qu'il attribuera, et à quels contrats. Le rendement total se compose du taux d'intérêt garanti sur les versements effectués, augmenté de l'éventuelle participation bénéficiaire. Notons que le taux garanti peut aussi être de zéro. On parle alors de contrats " à 0 % de rendement garanti " ; dans ce cas, les épargnants misent entièrement sur la participation bénéficiaire.

- Si l'assuré n'a pas opté pour une couverture décès complémentaire, le tiers bénéficiaire percevra, en cas de décès de l'assuré, l'épargne constituée (la " réserve "). Mais on peut aussi choisir une variante à la couverture décès " 100 % de la réserve ". Choisir une couverture décès supérieure à 100 % de la réserve permet de prendre en compte les droits de succession du bénéficiaire.

Il est également possible de coupler son assurance vie avec le paiement régulier de primes à des garanties supplémentaires (p. ex. une assurance invalidité prévoyant une indemnité en cas d'incapacité de travail de l'assuré).

L'assurance décès et les garanties supplémentaires sont des avantages que n'offre pas le compte d'épargne.

- Dans le cas d'une assurance Branche 21, il n'y a pas de précompte mobilier (PM) à payer pour autant que la durée du contrat dépasse 8 ans ou si on a choisi une couverture décès représentant au moins 130 % des primes versées. Dans ce dernier cas de figure, il faut en outre que le preneur d'assurance, l'assuré et le bénéficiaire en cas de vie ne fassent qu'un. Remarque : le délai de huit ans commence à courir à la conclusion du contrat. S'il s'agit d'un contrat d'une durée inférieure à 8 ans, un PM de 25 % est dû depuis le 1erjanvier 2013, calculé sur les primes versées capitalisées à un taux fictif de 4,75 %.

Pour rappel, dans le cas d'un livret d'épargne réglementé, la première tranche d'intérêts de 1.880 euros (année de revenus 2013) est exonérée de PM. Un PM de 15 % sera en revanche dû sur les intérêts dépassant ce montant.

- En matière de flexibilité, le compte d'épargne l'emporte sur l'assurance épargne, les possibilités de retrait d'argent étant plus réduites pour la seconde. Relevons cela dit que dans le cas d'un contrat Branche 21 Universal Life, sous certaines conditions, il est possible de retirer de l'argent avant l'échéance finale.

- Pour un compte d'épargne, les frais sont faibles voire nuls. Les frais liés à une assurance vie sont en revanche plus élevés. Sont à compter : les frais d'entrée généralement perçus par la compagnie d'assurance, la commission prise par l'intermédiaire éventuel, les frais de gestion de la réserve et les frais administratifs. Sans oublier la taxe de 2 % sur les primes d'une assurance vie individuelle (excepté si elle a été contractée dans le cadre d'une épargne-pension).

- L'assurance vie Branche 21 est en outre un excellent instrument de planification successorale, comme l'expliquent B. CHIAU et J. STEENACKERS dans " Faites le meilleur choix ", Trends-Tendances du 11 avril.

Nos partenaires