Les assureurs cherchent désespérément un rendement de leurs actifs

01/10/16 à 11:00 - Mise à jour à 10:26

Les voies empruntées par les assureurs pour obtenir un rendement décent de leurs actifs sont diverses, compliquées et parfois inattendues. D'autant que le financement des infrastructures, dont il est tellement question, reste jusqu'ici fort limité.

Ce n'est pas avec les obligations de l'Etat belge (OLO) que les compagnies feront le bonheur de leurs assurés, puisque le taux belge à 10 ans s'est écrasé aux environs de 0,25 %. Guère non plus avec des actions de rendement telles que les SIR (anciennes sicafi) car, en dépit du caractère très défensif de ces valeurs, la réglementation européenne Solvency 2 impose aux assureurs de couvrir le risque en immobilisant des fonds propres pour pas moins de 39 % de leur valeur. Trop cher pour en consommer sans modération !
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires