Pourquoi mettre l'assurance auto de son enfant à son nom est une mauvaise idée

09/07/15 à 17:05 - Mise à jour à 17:05

Source: Moneytalk

Les jeunes paient la plupart du temps une prime plus élevée que leurs parents pour une assurance auto. Mais souscrire la police au nom de papa ou de maman n'est vraiment pas une bonne idée.

Pourquoi mettre l'assurance auto de son enfant à son nom est une mauvaise idée

© istock

Lorsque votre fils ou votre fille roule avec sa propre petite voiture, ce véhicule doit bien évidemment être assuré. L'assurance responsabilité civile obligatoire couvre les dommages à des tiers lorsque votre enfant provoque un accident de la circulation.

Comme les jeunes disposent d'une expérience de conduite limitée et qu'ils représentent de ce fait un plus grand risque pour les assureurs, ils paient en général une prime plus élevée. Certains parents essaient d'éviter ces coûts extras en se désignant eux-mêmes comme conducteur principal dans le contrat d'assurance.

Aïe! Un accident...

Imaginez que votre enfant provoque un accident avec sa voiture. Les dommages ne sont pas trop graves pour lui, mais l'autre partie est un peu moins bien lotie. La police vient sur place et fait les constatations d'usage. Votre progéniture déclare alors que la voiture est la sienne.

L'assureur reçoit ensuite une copie du pv et remarque que votre enfant a déclaré être le conducteur principal de la voiture. Son nom ne se trouve cependant mentionné nulle part dans le contrat. Dans ce cas, vous risquez d'être accusé de fraude à l'assurance et même de vous voir contraint à dédommager les dégâts causés.

Soyez donc honnête...

... et indiquez votre enfant comme conducteur principal lors de la souscription de l'assurance auto. La prime est alors bien plus élevée, c'est vrai. Mais votre fils ou votre fille est légalement couvert lors d'un accident. De plus, dans ce cas, votre assureur ne pourra pas se retourner contre vous ou votre enfant pour se faire rembourser des dommages payés à la partie adverse.

Soit dit en passant, en optant pour une petite voiture avec une puissance limitée, vous pouvez sensiblement comprimer la prime de l'assurance auto. De plus, dans un premier temps, il est sage de laisser votre enfant s'habituer aux aléas du trafic routier avec un moteur pas trop puissant.

La voiture des parents

Beaucoup de jeunes roulent d'ailleurs d'abord pendant un petit temps avec la voiture de papa ou de maman. C'est permis, mais informez-en l'assureur. Faites-le certainement lorsque votre enfant utilise votre voiture régulièrement. Vous éviterez ainsi que l'assureur se dédommage des éventuelles indemnités payées à la partie adverse sur vous ou sur votre enfant.

En savoir plus sur:

Nos partenaires