Batibouw s'inquiète des contraintes énergétiques

16/01/14 à 16:16 - Mise à jour à 16:16

Source: Moneytalk

Du 20 février au 2 mars prochain, le 55è salon Batibouw accueillera plus de 225.000 particuliers et 75.000 professionnels dans ce rendez-vous annuel de la construction et de la rénovation. Comme le rappelait Geert Maes, directeur général du salon, Batibouw est un salon où les visiteurs viennent avec un projet bien précis: une moitié des visiteurs l'a déjà entamé, l'autre compte le mener à bien dans les deux à trois ans.

En s'enregistrant préalablement sur le site www.batibouw.be, le visiteur recevra un badge qui pourra être scanné par les différents exposants auxquels il rendra visite. Ceux-ci pourront lui faire parvenir les renseignements complémentaires qu'il n'aurait pu obtenir au salon. Mais, cette édition abordera aussi trois thèmes: le retour du bois, la construction à zéro énergie et l'habitat abordable. Pour ce premier thème, le salon s'interrogera particulièrement sur le coût que cela représente et les éventuels incitants fiscaux qu'il serait bon d'envisager. L'investissement de base sera sans doute plus élevé qu'une construction ou rénovation traditionnelle. Il ne faudrait pas que les contraintes énergétiques fassent disparaître l'envie de construire ou rénover. Si le gouvernement fédéral a décidé de transformer l'avantage fiscal du bonus logement en une déduction fiscale au taux d'imposition le plus élevé pour les emprunts conclus avant 2015, cette déduction sera ramenée à un taux fixe de 45% après cette date. Mais, rappelle Geert Maes, cette solution devra être remplacée par des solutions régionales. Or, celles-ci n'ont pas encore été envisagées. (Belga)

Nos partenaires