Beaucoup d'hôpitaux francophones restent trop chers

27/02/13 à 14:10 - Mise à jour à 14:10

Source: Moneytalk

Douze hôpitaux, situés en Wallonie (9) et à Bruxelles (3), continuent de facturer des traitements standards pour des montants excessifs, alors qu'ils ont déjà été condamnés à des amendes à quatre reprises.

Les frais d'hôpitaux: cela reste pour de nombreuses personnes une affaire coûteuse. Mais si l'on en croit De Standaard, certains hôpitaux salent la facture plus que d'autres. Neuf hôpitaux wallons et trois à Bruxelles continuent de facturer des traitements standards pour des montants excessifs. C'est ce qu'a indiqué ce mercredi la parlementaire Nadia Sminate (N-VA), qui craint que la situation réelle ne soit encore pire. Pour les autres hôpitaux, le principe de "montants de référence" que Frank Vandenbroucke (sp.a) a introduit en 2002 fonctionne bien. L'ancien ministre des Affaires sociales voulait redresser les trop grandes différences de prix entre les hôpitaux. Une série de traitements standards, comme le retrait de la vésicule biliaire ou de l'appendice, ont dès lors été calculés selon une moyenne. La députée N-VA a avancé les noms de plusieurs hôpitaux concernés par ces traitements trop chers sur base de données de l'Inami: le CHU Brugmann à Bruxelles (1,1 million d'euros remboursés), suivi du CHU de Charleroi (980.000 euros) et du CH Notre Dame-Reine Fabiola à Charleroi (780.000 euros). (Belga)

Nos partenaires