Clarté et honnêteté, SVP

14/03/12 à 16:55 - Mise à jour à 16:55

Source: Moneytalk

Une enquête réalisée par l'émission de consommation Volt (VRT) révèle qu'une banque sur deux n'établit pas de profil financier des nouveaux clients qui apportent 50.000 euros. Cette obligation est cependant inscrite dans la loi.

Une enquête réalisée par l'émission de consommation Volt (VRT) révèle qu'une banque sur deux n'établit pas de profil financier des nouveaux clients qui apportent 50.000 euros. Cette obligation est cependant inscrite dans la loi. La distribution du MoneyTalk Private Banking Award confirme cette conclusion. Les gestionnaires de patrimoine vendent toujours des produits qui ne sont pas adaptés aux connaissances et à l'expérience de leurs clients. Ce faisant, ils foulent au pied la directive européenne sur l'épargne (MiFID). De même, ils ne reversent pas automatiquement les commissions externes - rétrocessions - à leurs clients. Pourtant, la MiFID oblige spécifiquement les organismes financiers à faire bénéficier leurs clients de leurs "meilleures conditions" depuis novembre 2007. Il ne s'agit toutefois pas d'une obligation de résultat, mais de moyens.

A la suite de la crise financière, l'Europe prévoit des mesures plus strictes pour les banques. Les gestionnaires de patrimoine devront investir davantage dans la gestion des risques, le respect de la législation et le contrôle de la qualité des produits internes. Heureusement, notre étude des banques privées actives dans notre pays démontre que la qualité des produits a augmenté ces deux dernières années. Mais plusieurs points faibles demeurent : communication incomplète, préférence pour les fonds propres (qui leur rapportent plus) et grande liberté laissée aux chargés de relations locaux. C'est pourquoi l'organe public de supervision devra intensifier les contrôles des pratiques bancaires.

A terme, le marché évoluera vers un modèle néerlandais, qui tend à remplacer la multitude de frais administratifs par une rémunération générale des services financiers. Un système plus clair et plus honnête !

Eric Pompen

En savoir plus sur:

Nos partenaires