Concours investisseur: La tension monte

Au cours de la dernière semaine, écourtée en raison de la fête de Pâques, la tension politique était de nouveau à son comble. Une fois de plus, le président américain Donald Trump a joué les premiers rôles. Le fait qu'il ait confondu la Syrie et l'Irak n'annonce rien de bon. Actuellement, il dirige ses flèches sur la Corée du Nord et ses alliés sud-coréens retiennent leur souffle. En tout cas, la nervosité des investisseurs augmente puisque l'indice VIX, qui mesure la volatilité des bourses, a bondi pour la première fois depuis l'investiture de Trump. Sur les marchés, les investisseurs ayant pris des positions baissières la semaine dernière ont pu faire de belles affaires. Reste à savoir s'il s'agit du début d'une baisse de longue durée ou seulement d'un phénomène temporaire. Au classement général, le suspense demeure intense, et on est loin de connaître le gagnant final.

Concours investisseur: La tension monte

© Getty Images/iStockphoto

Au cours de la semaine écoulée, presque tous les indices boursiers ont terminé dans le rouge, même si au total, les écarts demeurent limités. Jeudi surtout, les bourses ont perdu du terrain, une baisse qui s'explique sans doute par le long week-end pascal puisque les bourses européennes étaient fermées du vendredi au lundi compris. Une fois de plus, le président américain a réussi à dominer l'actualité. Le référendum organisé en Turquie, gravement entaché de fraude si l'on en croit les observateurs indépendants, peut également influencer les marchés au cours de cette semaine. Dimanche prochain 23 avril se tiendra le premier tour des élections présidentielles françaises, et cinq des onze candidats en lice ont une chance réelle d'atteindre le second tour. Cette perspective augmente également l'incertitude sur les marchés. Le meilleur indicateur en est le prix du pétrole qui, tout comme le cours de l'or, s'est redressé vigoureusement.

Le gagnant de la huitième semaine

Le gagnant de la huitième semaine de jeu est une gagnante, Ice Claeys, dont le portefeuille a enregistré une avancée de 5,57 %, soit un peu plus que le gain enregistré la semaine précédente qui comptait pourtant cinq séances boursières. Cette gagnante s'est montrée très active, même si sa stratégie n'a pas toujours été très claire. Elle avait toutefois acquis auparavant plusieurs trackers short sur des indices européens. Elle a donc anticipé la dégradation du climat boursier. De plus, elle a progressivement vendu son portefeuille d'actions au cours de la semaine. Elle a toutefois eu la bonne idée de conserver Fagron qui a publié jeudi de bons résultats, salués en bourse par une hausse de plus de 10 %.

Bousculades au sommet

Dans le haut du classement général, le portefeuille Delecosse a pris les rênes en main. Mais comme l'écart avec les autres joueurs demeure limité, les jeux sont loin d'être faits. Ce joueur est resté optimiste et n'a vendu que ses actions Valeo. Il les a remplacés en portefeuille par une participation dans Agfa-Gevaert. Il est resté entièrement investi et mise sur une poursuite de la tendance haussière via un turbo long sur l'indice néerlandais AEX. Il est talonné par Egel2012 qui croit également à la poursuite de la hausse. Ses plus jolis bénéfices, il les enregistre sur CFE et Galapagos. Notons qu'il a acheté un turbo long sur l'or, sur lequel il enregistre actuellement un bénéfice de 25 pour cent. La troisième place est occupée par MariaF qui tente de profiter de la hausse du pétrole brut via l'achat d'un turbo long sur cette valeur. À la cinquième place, on retrouve tompau, le joueur qui avait remporté le deuxième classement hebdomadaire. Lui a adopté une position entièrement baissière. Du côté des étudiants également, le suspense reste à son comble et les positions en tête de classement changent régulièrement.

Bon à savoir

Un joueur qui enregistre un joli bénéfice sur un turbo peut être tenté de liquider cette position. Or, une telle stratégie n'est pas toujours indiquée. Lorsque la valeur d'un turbo est passée de 5 000 à 10 000 EUR, le joueur ne peut plus réinvestir dans un turbo que pour 5 % de la valeur de son portefeuille. Le levier qu'il pourrait exercer avec le nouveau turbo serait sensiblement moindre. Il peut donc être préférable de conserver cette position. À condition bien entendu d'être persuadé que la tendance se poursuivra.

Classement provisoire 14 avril 2017*

Classement général

1 Delecosse +22,13 %

2 Egel2012 +21,95 %

3 MariaF +21,51 %

4 Vanessa7 +21,23 %

5 tompau +20,77 %

Étudiants

1 realme +19,53 %

2 Quinvest +18,82 %

3 Stefaan Pauwels +17,87 %

4 henro +17,82 %

5 DriesB +17,62 %

*Sous réserve d'approbation par l'huissier de justice

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos