Conversion progressive de la pension de survie en allocation de transition

09/01/14 à 08:05 - Mise à jour à 08:05

Source: Moneytalk

Sur proposition du ministre des Pensions, le conseil des ministres a approuvé en première lecture la réforme de la pension de survie, qui avait fait l'objet d'un avis positif des partenaires sociaux.

À l'avenir, les veufs et veuves de moins de 45 ans auront droit à une allocation de transition qui remplacera la pension de survie. Pour les bénéficiaires actuels d'une pension de survie, rien ne change, ils conservent leur pension de survie. L'allocation de transition devra servir à compenser temporairement la perte financière liée au décès du conjoint mais elle aura aussi un caractère très activant. Aujourd'hui, les personnes qui perçoivent une pension de survie sont incitées à réduire leur activité professionnelle ou à l'arrêter. Elles se constituent de ce fait moins de droits à la pension individuels pour le futur, ce qui a des effets néfastes à long terme. L'objectif de cette allocation est donc bien d'éviter que les veufs/veuves arrêtent de travailler ou réduisent leurs prestations de travail. Elle vise également à mettre l'accent sur une politique d'activation. L'allocation de transition qui va être mise en place sera limitée dans le temps : un an (sans enfant à charge) ou deux ans (lorsqu'il y aura des enfants à charge). Attention, cette allocation pourra être cumulée sans limitation avec un salaire ou une prestation sociale. L'âge de 45 ans augmentera progressivement, de six mois par an pour passer à cinquante ans en 2025. (Belga)

Nos partenaires