De Bruxelles à New York, les Bourses ont flambé

02/01/14 à 11:32 - Mise à jour à 11:32

Source: Moneytalk

L'année boursière 2013 s'est achevée sur une hausse pratiquement généralisée sur les marchés financiers mondiaux. Mieux, certains ont réussi à battre leurs records historiques.

Une telle hausse, dépassant parfois celle déjà remarquable de 2012, reflète deux éléments principaux. D'une part, la confirmation d'une reprise vigoureuse de l'économie américaine. D'autre part, la politique de la Banque centrale américaine, la Réserve fédérale, qui a injecté des dollars dans l'économie en rachetant des actifs. Ces éléments ont influencé les Bourses européennes, d'autant que la Banque centrale a également maintenu une politique monétaire très souple. Au total, le BEL 20 a terminé 2013 sur un gain de 18%, à 2.924 points (contre 2.476 points un an plus tôt). Des titres comme KBC (+57,7%) ou Delhaize (+43%) ont connu une année particulièrement faste. La plupart des autres Bourses européennes ont grimpé dans les mêmes proportions tandis que le Dow Jones et le S&P 500 américains ont battu leurs records historiques, avec des hausses de 26,5% (à 16.577 points) et 29,6% (à 1.848 points). L'indice des valeurs technologiques, Nasdaq Composite a grimpé de 38,3%, à 4.177 points, encore loin de son record de 2000 (5.048 points) avant que n'éclate la bulle technologique. Pour les économies émergentes, l'année fut moins bonne, Sao Paulo perdant près de 18% et Shangai plus de 6,5%. (Belga)

Nos partenaires