De nombreuses surfaces commerciales vides en Wallonie

26/02/14 à 16:27 - Mise à jour à 16:27

Source: Moneytalk

Les chercheurs du Segefa (service d'étude en géographie économique de l'université de Liège) ont arpenté l'ensemble des rues commerçantes de Wallonie afin de recenser, une à une, les surfaces commerciales présentes sur le territoire, qu'elles soient vides ou en activité.

Le fruit de ce travail vient d'être publié. Il fait ressortir que, fin 2012, la Wallonie comptait 31.925 points de vente, soit un total de 6.138.000 mètres carrés de surface de vente nette. L'étude, déjà réalisée en 2010, montre aussi que les espaces dédiés à une activité de vente ne cessent d'augmenter. Entre 2010 et 2012, près de 200.000 mètres carrés de surfaces commerciales supplémentaires ont été constatés, soit l'équivalent de 3,2% de l'offre totale. Ce qui correspond à l'offre d'une commune comme Tournai¿ Dans le même temps, quelque 10% de ces nouveaux espaces ne sont pas occupés, en raison principalement de leur inadaptation à la demande commerciale. Peu accessibles, peu visibles, mal situés¿ Par ailleurs, l'étude montre aussi que chaque consommateur wallon consacrerait en moyenne une somme de 5.038 euros par an à l'achat de marchandises courantes (essentiellement l'alimentation), semi-courantes légères (équipements de la personne, loisirs, sports) et semi-courantes lourdes (bricolage, équipements de la maison, électroménagers). Enfin, l'étude se concentre encore sur la manière dont les demandes d'implantations commerciales sont gérées et arrivent à une conclusion peu avenante : les enseignes ont déserté le centre-ville. Dans certains centres, on ne trouve plus un seul distributeur de billets tandis que les surfaces laissées vacantes ne trouvent plus preneurs. (Belga)

Nos partenaires