Des aides pour maintenir les entreprises à Bruxelles

12/09/13 à 11:21 - Mise à jour à 11:21

Source: Moneytalk

Créé en 2002 par le gouvernement bruxellois, le Conseil de coordination économique regroupe 17 institutions publiques régionales qui, ensemble, tentent de dégager des solutions pour répondre aux difficultés rencontrées par les entreprises désireuses de s'installer à Bruxelles, d'y rester ou d'y grandir.

Par son action, le CCE a permis de réduire les délocalisations, trouvant une solution pour 62 entreprises qui étaient prêtes à quitter le territoire. Il a réussi à attirer quelques belles enseignes (Caméléon, Fujitsu, surgelés Picard¿) mais, surtout, il peut se targuer d'avoir participé à la création ou au maintien de 13.000 emplois en Région bruxelloise. Pour être suivi par le CCE, il faut remplir au moins un des critères suivant : compter plus de 50 emplois directs à Bruxelles, compter plus de 25 emplois directs non qualifiés, relever des d'un secteurs innovants prioritaires ou encore être une marque emblématique pour Bruxelles. Le CCE connaît un succès croissant qui a poussé la Région à débloquer un budget supplémentaire pour son fonctionnement. Il est vrai que les dossiers ne manquent pas. L'an dernier, 41 ont été ouverts ; pour les huit premiers mois de 2013, 33 sont déjà arrivés sur les bureaux du CCE. Pour les responsables du Conseil, il s'agit d'un signe encourageant, même s'ils n'osent pas encore affirmer que la fibre entrepreneuriale et la prise de risques qu'elle comporte soient bien ancrées dans l'esprit des Bruxellois. (Belga)

Nos partenaires