Des changements positifs pour les bas salaires uniquement

02/01/13 à 14:50 - Mise à jour à 14:50

Source: Moneytalk

Les ouvriers et les employés ont intérêt à s'y habituer: en 2013 et en 2014, ils n'obtiendront aucune augmentation de salaire collective. Seules une indexation et des augmentations barémiques sont encore permises. Une exception concerne toutefois les salaires les plus bas. Ceux-ci bénéficient d'un calcul plus favorable du bonus à l'emploi.

Les coûts salariaux sont trop élevés en Belgique. Face à nos voisins les Pays-Bas, l'Allemagne et la France, nous avons perdu en compétitivité. Pour réduire l'écart, le gouvernement Di Rupo a décidé qu'en 2013 et 2014, il n'y aurait pas d'augmentation de salaire collective; une augmentation qui peut être convenue entre employeurs et employés. Seules une indexation et des augmentations barémiques sont permises. Cela concerne aussi les accords individuels - par exemple un employé qui recevrait un salaire plus élevé sans quoi il démissionnerait. La catégorie des bas salaires fait toutefois figure d'exception. Ainsi, ceux-ci obtiennent un calcul plus favorable de leur bonus à l'emploi. Afin qu'ils aient intérêt à aller travailler, ils obtiennent une réduction des cotisations sociales. En outre, ils bénéficient d'une réduction du précompte professionnel. Cette dernière réduction passe de 5,7% à 8,95% pour l'année de revenus 2013. Les bas revenus comprennent les revenus allant jusqu'à 2.385,41 euros brut par mois. (JAV)

Nos partenaires