Diminution des dépenses des ménages en 2012

26/07/13 à 11:38 - Mise à jour à 11:38

Source: Moneytalk

Venant de publier son Panorama de l'économie belge 2012, une analyse sous l'angle macro-économique, sectoriel et entrepreneurial, le service public fédéral Économie (SPF Économie) note que l'activité économique de notre pays " s'est inscrite en repli " sous l'effet d'une baisse des dépenses des ménages et d'un recul de l'activité industrielle.

D'autre part, il a été observé, toujours pour cette même année, que l'inflation est ralentie par rapport à 2011. En fait, " les prix des services ont le plus contribué à l'inflation tandis que l'évolution des prix des produits énergétiques a été contenues. Ces derniers ont progressé de 6 %, portés par l'effet conjugué de la légère hausse des cours du pétrole et de la dépréciation de l'euro par rapport au dollar." Toutefois, explique encore ce Panorama, l'évolution des prix de ces produits énergétiques a été freinée par les mesures prises en faveur de l'amélioration du fonctionnement du marché du gaz naturel et de l'électricité. Et les prix des services ? Ils ont crû pour toutes les composantes " sauf pour les communications ", et c'est " l'évolution défavorable des prix dans les restaurants et cafés qui explique en grande partie cette situation. " Quant aux coûts salariaux, ils demeurent plus élevés en Belgique que dans les pays voisins, en raison, entre autres, de la progression des salaires liée à l'évolution de la composante énergétique dans l'indice santé entre 2005 et 2012. (Belga)

Nos partenaires