Droits d'annulation renforcés lors d'un voyage à forfait

14/08/13 à 07:47 - Mise à jour à 07:47

Source: Moneytalk

Comme les dispositions de l'Union européenne (UE) relatives aux voyages à forfait, celles de la directive de 1990, doivent convenir à l'ère numérique, la Commission européenne propose de renforcer les droits d'annulation du voyageur.

De fait, l'acheteur de forfaits traditionnels et personnalisés pourra mettre fin au contrat avant son départ moyennant le versement d'une indemnité raisonnable à l'organisateur de voyage. Et il aura aussi la possibilité d'annuler son contrat avant le départ, sans frais, en cas de catastrophe naturelle, troubles civils ou situations graves du même ordre sur le lieu de destination, lorsque ces perturbations seront susceptibles de compromettre ses vacances, par exemple, lorsque les ambassades déconseilleront de se rendre dans un pays donné. Par rapport à la législation actuelle, d'autres droits essentiels du consommateur achetant un voyage à forfait seront maintenus et clarifiés, y compris en ce qui concerne l'information précontractuelle sur les détails du forfait, la responsabilité de l'organisateur quant à l'exécution de tous les services inclus, les droits des voyageurs en cas de problème étant clairement établis (réduction du prix ou dédommagement¿). Et cela comprendra également, l'assistance aux voyageurs en difficulté et la garantie de remboursement et de rapatriement en cas d'insolvabilité de l'organisateur du forfait. Enfin, le consommateur pourra bénéficier de réductions tarifaires en cas de non-conformité d'un service de voyage à ce qui aura été prévu et aussi réclamer une indemnisation pour tout dommage immatériel subi, en particulier en cas de vacances gâchées. (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos