Électricité et gaz naturel : chute des prix au deuxième trimestre 2014

04/08/14 à 07:27 - Mise à jour à 07:27

Source: Moneytalk

Selon le rapport de l'Observatoire des prix analysant l'évolution des prix en Belgique durant le deuxième trimestre 2014, les carburants et les combustibles liquides ont affiché une inflation négative de respectivement 1,3 % et 1,8 %. Les prix de l'électricité ont montré une très forte diminution en glissement annuel de - 14,3 % en moyenne, contre - 1 % au trimestre précédent.

En fait, sans la baisse de la TVA, les prix n'auraient diminué que de 2,2 %. Effectivement, cette chute des prix de l'électricité s'explique principalement par la baisse temporaire du taux de TVA de 21 % à 6 % depuis avril 2014, et dans une moindre mesure par la diminution du prix de vente de la composante énergétique (- 8,5 % sur un an). Quant aux prix du gaz naturel, ils ont baissé de 5,1 % en glissement annuel contre un recul de 2,7 % au premier trimestre. Raison principale ? La diminution du coût de la composante énergétique (- 8,1 %) et la stabilisation des tarifs de réseaux. En ce qui concerne les niveaux de prix, les chiffres de la CREG montrent que le consommateur belge a dû débourser, en moyenne, respectivement 16,8 % et 6,4 % de moins pour sa facture totale d'électricité et de gaz naturel (le total pour toutes les composantes, en ce compris les tarifs de réseaux, la TVA et les diverses taxes) par rapport à la moyenne des pays voisins. (Belga)

Nos partenaires