Employeurs, soutenez vos absents !

09/04/14 à 14:12 - Mise à jour à 14:12

Source: Moneytalk

Il y a quelques semaines, une étude de Securex indiquait que l'absentéisme - et, en particulier celui de longue durée - avait tendance à progresser fortement dans notre pays, entraînant un coût de plus de 10,5 milliards pour les employeurs.

Le spécialiste en ressources humaines vient de publier quelques recommandations touchant en particulier la réintégration des personnes. Celle-ci consiste à remettre le collaborateur et l'organisation sur la même longueur d'ondes. Concrètement, la réintégration doit accompagner les travailleurs avant, pendant et après la reprise du travail. L'accompagnement doit commencer le plus vite possible car nombre de travailleurs ne reviennent pas de leur propre initiative sur le lieu de travail. Or, un retour bien encadré sur le lieu du travail peut favoriser le processus de guérison et lever les obstacles qui entravent leur retour. Selon une étude européenne, presque tous les travailleurs (80%) absents depuis 6 semaines ou plus éprouvent le besoin d'être encadrés avant, pendant et après la reprise du travail. La plupart des travailleurs en incapacité de travail de longue durée sont confrontés à des facteurs périphériques sur le plan social et psychologique alors que le trouble initial a disparu. Ces facteurs peuvent inclure, entre autres, la crainte de la rechute et la gestion de la maladie mais aussi le mécontentement vis-à-vis du travail, l'absence de soutien social des collègues et une faible implication du management. Plus l'absence se prolonge, plus ses troubles périphériques gagnent en importance. Une prise de conscience des employeurs à ce niveau permettrait de réduire le taux d'absentéisme. (Belga)

Nos partenaires