Combien gagne un étudiant jobiste sur une année ?

05/09/16 à 14:55 - Mise à jour à 15:20

Source: Moneytalk

L'an dernier, la moyenne était de 23 jours de travail par étudiant jobiste, un jour de plus qu'en 2014. Et le salaire moyen était de 1.703 euros brut. C'est ce que nous apprennent les chiffres de l'Office National de Sécurité Sociale (ONSS).

Combien gagne un étudiant jobiste sur une année ?

© iStock

Le travail étudiant en Belgique a augmenté pour la sixième année successive. L'an dernier, 478.680 étudiants ont travaillé au moins une journée, un bon 4% de plus qu'en 2014, et ceux-ci ont également travaillé plus. C'est ce qui ressort des chiffres de l'ONSS.

Le nombre déclaré de jours de travail dans le cadre du travail étudiant a même augmenté en 2015 de 7%, à plus de 11 millions. "Depuis l'assouplissement du travail d'étudiant en 2012, le nombre de jours déclarés a déjà augmenté de 17%", explique l'ONSS.

1.703 euros brut

En moyenne, un étudiant jobiste a travaillé 23 jours l'an dernier, soit un jour de plus qu'en 2014, et a gagné grâce à cela 1.703 euros brut. Il n'y a pas d'impôt dû sur ce revenu brut, mais bien une cotisation sociale de 2,7%.

De manière logique, un étudiant jobiste gagne plus à mesure qu'il devient plus âgé. Un étudiant entre 21 et 23 ans a ainsi gagné 2.027 euros en moyenne en 2015. Un étudiant jobiste débutant - entre 15 et 17 ans - a obtenu en moyenne 1.078 euros l'an dernier. Au total, 815 millions d'euros ont été déclarés en 2015 en salaires d'étudiants, soit environ 8% de plus qu'en 2014.

Travail tout au long de l'année

Ensuite, il ressort que les étudiants continuent de plus en plus souvent à travailler toute l'année. La proportion d'étudiants actifs uniquement pendant les mois d'été (juillet, août et septembre) a chuté de 37% en 2012 à 28% en 2015, alors que la proportion d'étudiants actifs pendant les quatre trimestres a connu une hausse de 12 à 16%. Cette tendance semble se poursuivre en 2016, souligne l'ONSS.

Le gouvernement a décidé d'assouplir davantage le travail étudiant. A partir du 1er janvier 2017, on ne regardera plus le nombre de jours travaillés par un étudiant jobiste mais bien le nombre d'heures. Un étudiant pourra à l'avenir travailler pendant 475 heures. Aujourd'hui, le plafond est de 50 jours, quel que soit le nombre d'heures que l'on travaille pendant ces journées. Un étudiant 'perd' ainsi un jour complet, même s'il n'a travaillé que trois heures.

(Belga/NS)

Nos partenaires