En négatif sur un compte à vue: à quel prix ?

27/01/16 à 16:18 - Mise à jour à 16:17

Source: Moneytalk

En principe, vous pouvez descendre en-dessous de zéro sur votre compte à vue. Dans ce cas, vous payez d'importants intérêts débiteurs sur le solde négatif. Existe-t-il des options moins coûteuses ?

En négatif sur un compte à vue: à quel prix ?

© ImageGlobe

En fin de mois, vous devez encore rapidement payer une facture ou effectuer un achat urgent, mais votre salaire n'a pas encore été versé. En principe, vous avez la possibilité de descendre en-dessous de zéro, mais cette possibilité doit d'abord vous être octroyée par votre banque. Vous pouvez en faire la demande. Vous ouvrez en fait dans ce cas une ligne de crédit jusqu'à un montant déterminé à l'avance.

Un crédit n'est bien sûr jamais gratuit. Un sondage auprès des grandes banques belges nous apprend qu'aller dans le rouge sur votre compte à vue entraîne un taux débiteur (sur base annuelle) entre 9,50 et 14,50%. Si vous êtes par exemple dans le rouge de 1.000 euros pendant une semaine, cela vous coûte 2 à 2,50 euros.

Au plus vite vous réglez votre dette, au moins vous payez d'intérêt. Il est cependant important de savoir que vous avez de toute façon un devoir créditeur : endéans un délai de trois à douze moins (en fonction de la formule choisie), votre compte à vue doit à nouveau présenter un solde positif.

Alternatives

La possibilité de descendre en-dessous de zéro est une solution pratique mais chère si vous rencontrez des difficultés financières. N'oubliez toutefois pas que votre carte de crédit vous offre un crédit sans intérêts débiteurs. Par contre, il y a des frais annuels liés à ce type de carte, qui peuvent s'élever à quelques dizaines d'euros par an.

Ensuite, vous pouvez aussi mobiliser vos propres économies. Dans ce cas, le montant prélevé ne rapportera bien évidemment plus de taux de base, mais vous perdez aussi la prime de fidélité sur celui-ci. Si vous avez plusieurs comptes d'épargne, choisissez celui pour lequel la perte de prime de fidélité est la plus petite.

En savoir plus sur:

Nos partenaires