L'épargnant belge doit-il craindre un taux à 0% sur les comptes épargne?

23/03/17 à 14:11 - Mise à jour à 14:23

Source: Moneytalk

La Banque Triodos, également active en Belgique, diminue le taux d'intérêt sur l'épargne aux Pays-Bas à 0%. Cette banque pourrait-elle aussi le faire dans notre pays ?

L'épargnant belge doit-il craindre un taux à 0% sur les comptes épargne?

© Getty Images/iStockphoto

A partir du 3 avril aux Pays-Bas, les épargnants ne recevront plus d'intérêts sur leur épargne chez Triodos. La banque diminue le taux d'intérêt sur l'épargne à 0% pour les comptes d'épargne internet ordinaires. C'est la première banque à le faire aux Pays-Bas.

Triodos, qui désire surtout se distinguer sur le plan de la durabilité, appliquait déjà le taux le plus faible des Pays-Bas sur l'épargne. En octobre de l'an dernier, elle l'avait ramené à 0,1%. Tout comme en Belgique, les Néerlandais doivent, depuis longtemps déjà, se contenter de taux d'intérêt extrêmement faibles sur l'épargne. Le meilleur livret d'épargne chez nos voisins du nord, le compte d'épargne internet de a.s.r. Bank, ne rapporte plus que 0,6%. Les meilleurs livrets d'épargne en Belgique, le DB Saving Plan de Deutsche Bank et les comptes d'épargne Step-up de Beobank, génèrent encore 1,2% d'intérêts aujourd'hui.

Un certain nombre de conditions sont néanmoins liées à ces épargnes dites automatiques (ou abonnements d'épargne). Via ces produits d'épargne, les épargnants peuvent mettre une somme plafonnée de côté par mois. Dans la plupart des banques, il s'agit de 500 euros. BNP Paribas Fortis et Fintro sont les seules banques à permettre aux épargnants de ne pas faire de versements mensuels et d'épargner au maximum 9000 euros par an.

Les épargnes automatiques, pas intéressantes pour tout le monde

Les épargnes automatiques, aussi appelées abonnements d'épargne, ne sont intéressantes que pour les épargnants avec un horizon à plus long terme. Cela provient du fait que vous n'obtenez pas les rendements promis après une année d'épargne. Du fait des versements d'épargne automatiques mensuels, cela dure quelque peu avant que vous obteniez le taux affiché. Après une année d'épargne, vous recevez ainsi l'ensemble du taux de base de votre premier versement - en supposant que vous commenciez à épargner le 1er janvier -, sur votre deuxième versement, le taux de base est calculé sur seulement 11 mois, etc.

La même chose vaut pour la prime de fidélité, qui n'est payée qu'au trimestre qui suit l'année suivante. La règle est: au plus longtemps vous pouvez épargner, au plus vous vous approchez des rendements promis. Vous ne recevrez néanmoins jamais l'ensemble des intérêts sur votre dernier versement.

Triodos a souligné, lors de la notification des changements, que l'épargne a bel et bien toujours un sens. "Il y a également d'autres bonnes raisons de continuer à épargner, par exemple pour se constituer un matelas de sécurité pour les dépenses imprévues", selon la banque, qui indiquait en outre qu'elle utilisait toujours bien l'épargne de ses clients pour le financement d'entrepreneurs et d'initiatives durables.

En Belgique, les épargnants de la Banque Triodos reçoivent 0,01% de taux de base et 0,10% de prime de fidélité sur le compte d'épargne classique. C'est le minimum légal dans notre pays. Les personnes qui font une épargne mensuelle auprès de la banque reçoivent encore 0,20% de taux de base et 0,30% de prime de fidélité.

La banque suisse USB va encore un petit pas plus loin et compte désormais des intérêts négatifs de 0,6% aux clients qui détiennent plus d'un million d'euros. La décision est une conséquence de la "persistance des taux d'intérêt exceptionnellement faibles dans l'euro zone", selon la banque à ses clients. Les clients qui ne sont pas d'accord avec les nouvelles conditions doivent en avertir la banque et clôturer leur compte d'ici fin avril. En Belgique, une telle chose est en tous les cas impossible sur les livrets d'épargne réglementés.

0% en Belgique aussi

Ce qui n'empêche que, dans notre pays aussi, des livrets d'épargne ne rémunèrent plus les épargnants. Tant BNP Paribas Fortis que KBC ont en effet transformé des livrets d'épargne réglementés de leur clientèle professionnelle en livrets d'épargne non réglementés afin de ne pas devoir payer d'intérêts aux épargnants. Le taux minimum légal dans notre pays ne s'applique qu'aux livrets d'épargne réglementés. Les deux banques ont déclaré, rapidement après ces notifications, que les épargnants particuliers ne doivent pas se faire de soucis.

Les épargnants particuliers en Belgique n'échappent pourtant pas aux conséquences néfastes de la politique des taux bas de la Banque Centrale Européenne (BCE). Les banques ne diminuent pas uniquement les taux sur les livrets d'épargne, elle réduisent également leur offre d'épargne. Chez KBC, il n'est ainsi plus possible pour de nouveaux clients d'ouvrir une épargne automatique Start2-Save. La grande banque avait créé cette épargne à l'époque pour récompenser les épargnants réguliers par des rendements plus élevés. Les clients aujourd'hui en possession d'un tel livret d'épargne à leur nom reçoivent actuellement 0,4% de prime de fidélité et 0,1% de taux de base. Les autres banques continuent à proposer des épargnes automatiques.

Moins de produits d'épargne

Partager

Le maintien d'un certain nombre de produits d'épargne qui offraient le même taux d'intérêt que le compte d'épargne ordinaire avait peu de sens

KBC n'est pas la seule banque à élaguer son offre de produits d'épargne. Le 15 mars, BNP Paribas Fortis a également réduit, de six à quatre, le nombre de produits pour les particuliers. "Nous souhaitons simplifier notre offre pour l'épargne réglementée. Les comptes supprimés Premium-online et Compte d'épargne Plus offraient depuis des mois déjà le même taux d'intérêt que le compte d'épargne ordinaire. Le maintien de ceux-ci a donc peu de sens", faisait savoir Hilde Junius, porte-parole chez BNP Paribas Fortis, dans une interview pour MoneyTalk.be. Chez Fintro, une filiale de la grande banque, l'offre de comptes d'épargne réglementés ne change pas.

Selon BNP Paribas Fortis, il y a très peu de chance que la banque offre à nouveau les produits supprimés si les taux d'intérêt augmentent à nouveau. "Cela nous permet éventuellement de lancer un nouveau produit d'épargne dans le futur en adéquation avec les besoins et les attentes de nos clients", explique Junius. Les concurrents ING et Belfius n'ont pas de projets similaires.

Que réserve le futur ?

Pour l'exprimer autrement, en Belgique, nous devons pas (encore) craindre que le taux d'intérêt sur notre épargne diminue à 0%. Johan Van Overtveldt a en outre, à plusieurs reprises déjà, promis qu'il ne touchera pas au minimum légal de 0,11%. Seuls les indépendants et les entreprises doivent, ici et là, se contenter de 0% sur l'épargne.

Nous observons toutefois que les banques continuent à couper dans les rendements de l'épargne. AXA Bank et MeDirect Bank ont ainsi encore diminué leur taux d'intérêt ce mois-ci. Ces banques offrent néanmoins toujours plus que le minimum absolu. On ne peut faire que des spéculations sur la forme que prendra le paysage de l'épargne dans le futur, maintenant que les banques réduisent leur offrent d'épargne.

Nos partenaires