Le consommateur va profiter (un peu) de la fusion Ahold - Delhaize

25/06/15 à 15:13 - Mise à jour à 29/06/15 à 16:47

Source: Moneytalk

Maintenant qu'Ahold (Albert Heijn) et Delhaize ont officiellement annoncé leur mariage, il apparaît que le consommateur en sortira modestement gagnant. Pour les actionnaires de Delhaize, la fusion est une moins bonne nouvelle.

Le consommateur va profiter (un peu) de la fusion Ahold - Delhaize

© Belga

Gino Van Ossel, professeur en marketing, pense que les prix dans les magasins Delhaize et Albert Heijn peuvent baisser, bien que cela ne sera pas de manière drastique. "Delhaize baisse déjà ses prix depuis quelque temps, et renouvelle ses magasins", a-t-il dit lors d'une interview sur la chaîne néerlandophone Radio 2. Mais il ne s'attend pas à une guerre des prix à la hollandaise.

"Les magasins belges doivent tenir compte des circonstances de marché locales pour pouvoir faire du bénéfice", explique-t-il. Ainsi, les magasins Albert Heijn n'ont pas la possibilité de profiter, en Belgique, des contrats de travail flexibles et des salaires bas des Pays-Bas.

Gino Van Ossel souligne que la différence de prix entre Albert Heijn et Delhaize a déjà diminué, de 10 vers 5%. Il soupçonne de plus que les magasins Albert Heijn disparaîtront petit à petit, pour être remplacés par des Delhaize.

Intégration de Bol.com

À côté de cela, le consommateur belge peut profiter de l'expérience en ligne de Ahold. Le groupe est propriétaire de Bol.com, qui sera donc dorénavant également offert dans les Delhaize. D'après Jorg Snoeck de RetailDetail, Ahold pourra fermement intensifier la pression de Delhaize sur la concurrence belge si le magasin en ligne se trouve intégré dans les 800 magasins Delhaize. "Bol.com deviendra ainsi certainement le colosse en e-commerce du Benelux", dit Snoeck.

Van Ossel est également convaincu que l'intégration de Bol.com dans Delhaize induira un énorme boost à l'e-commerce. "Cela donnera à Delhaize une arme supplémentaire. Lorsqu'ils iront retirer leurs commandes, les consommateurs feront en même temps des achats complémentaires sur le lieu d'enlèvement", estime le professeur. "Et là, les consommateurs peuvent uniquement en bénéficier: plus de confort, plus de choix et plus de concurrence."

Mauvaise nouvelle pour les actionnaires

Où les consommateurs peuvent pousser un cri de joie, les actionnaires de Delhaize ont moins de raisons de crier victoire. Selon KBC, le ratio d'échange proposé, de 4,75 actions Ahold par action Delhaize, revient à 90 euros par action.

Mais Ahold a annoncé précédemment que le groupe devra payer 1 milliard d'euros à ses actionnaires, argent que les actionnaires de Delhaize verront passer sous leur nez.

Néanmoins, KBC fixe le cours cible de Delhaize positivement à 110 euros. Compte tenu du potentiel de hausse des cours, la banque a augmenté sa recommandation à l'achat pour les deux sociétés.

En savoir plus sur:

Nos partenaires