Les banques ciblent les jeunes, voire très jeunes

18/10/16 à 12:24 - Mise à jour à 12:23

Source: Moneytalk

Les banques essaient de rallier les clients à leur cause à un âge de plus en plus jeune. KBC a récemment lancé une appli pour permettre aux enfants de faire des opérations bancaires via leur smartphone dès onze ans.

Les banques ciblent les jeunes, voire très jeunes

© iStock

Presque chaque grande banque s'adresse aujourd'hui à la cible non négligeable que sont les jeunes. Cela se fait souvent par le biais d'une offre adaptée, en adéquation avec les possibilités des smartphones. Avec Hello Bank, BNP Paribas Fortis a même développé une marque distincte, qui se profile comme une banque mobile pour les jeunes à partir de 18 ans.

À son tour, KBC a lancé récemment K'Ching, une application qui permet aux enfants de faire des opérations bancaires sur leur smartphone dès leur onzième anniversaire. De cette manière, ils sont à même, à tout moment et en tout lieu, de contrôler leur solde, de consulter leur historique et de virer de l'argent. Les parents peuvent instaurer des limites et définir le type d'opérations qui peuvent être exécutées.

L'appli a un lay-out haut en couleur qui peut être adapté suivant différents thèmes. À chaque thème correspond un petit personnage qui indique au jeune le chemin dans le monde bancaire. Il donne des conseils et partage des anecdotes à propos de la sécurité dans le contexte des opérations bancaires ou sur les retraits d'argent par exemple. Des photos de famille et d'amis sont censées rendre l'expérience encore plus agréable.

Une bonne idée ?

Mais est-ce vraiment une bonne idée de sensibiliser les enfants au monde de la banque mobile dès l'âge de onze ans ? Selon KBC, la réponse est, sans surprise, clairement oui. 'Au plus tôt vous commencez avec la gestion et le suivi des affaires d'argent, au mieux c'est'. Ce qui est confirmé par le FSMA, l'organe de contrôle officiel des services et des marchés financiers dans notre pays.

La critique émerge toutefois aussi. "Les banques sont de moins en moins capables d'attirer les jeunes avec des comptes d'épargne intéressants", déclare Kristof De Paepe de Guide-Epargne.be. "Et elles misent donc sur des opérations marketing, notamment via des applis. Car en gagnant des clients le plus tôt possible à leur cause, elles pourront probablement leur vendre plus rapidement un crédit auto ou un crédit logement."

Nos partenaires