Livret d'épargne, épargne-pension: ce qui va changer

27/07/17 à 12:02 - Mise à jour à 28/07/17 à 12:10

Source: Moneytalk

Le gouvernement fédéral a décidé d'abaisser l'exonération fiscale sur le livret d'épargne réglementé. L'épargnant ne sentira les effets de cette mesure que lorsque le taux d'intérêt se normalisera.

Livret d'épargne, épargne-pension: ce qui va changer

© Thinkstock

La nuit de mardi à mercredi, le gouvernement fédéral a bouclé son 'accord estival', une série de réformes pour maintenir le budget sur les rails. Cet accord n'est certes pas des plus ambitieux mais veut toutefois donner un petit coup de pouce à l'économie.

L'une des mesures qui est apparue est une diminution de moitié de l'exonération fiscale sur le livret d'épargne réglementé. Aujourd'hui, un épargnant n'est pas redevable de précompte mobilier sur les intérêts jusqu'à 1.880 euros. A l'avenir, l'exonération sera diminuée à 960 euros.

Taux plancher

Dans la pratique, cela ne change pour l'instant rien pour la majorité des épargnants. La plupart des livrets d'épargne réglementés des grandes banques offrent le minimum légal de 0,11%. Ce taux plancher signifie que, sous la nouvelle règle, vous devez déjà avoir plus de 850.000 euros déposés sur votre compte pour payer un précompte mobilier.

Ce tableau changera toutefois radicalement le jour où le taux d'intérêt venait tout de même à se 'normaliser', à quelque 2%. Pour une exonération jusqu'à 1.880 euros, vous payerez dans ce cas un précompte mobilier à partir d'un montant d'un gros 90.000 euros sur votre compte. Avec la nouvelle exonération jusqu'à 960 euros, ce sera déjà le cas à partir d'une épargne de 48.000 euros, un montant que beaucoup de Belges ont déjà économisé.

La diminution de l'exonération s'accompagne toutefois d'une extension à d'autres produits d'investissement. Ainsi, une exonération jusqu'à 627 euros des dividendes sur actions voit le jour sous la loi dite Michel-De Croo par analogie avec la loi Cooreman-De Clercq des années quatre-vingts. Les économistes plaident depuis bien longtemps déjà pour une extension de l'avantage fiscal. Cela devrait activer les quelque 250 milliards d'argent 'dormant' sur les livrets d'épargne et dès lors profiter à l'économie.

Epargne pension

Pour celui qui s'est constitué une économie pour ses vieux jours, il y aura également du changement après les accords de l'été. Les épargnants qui mettent jusqu'à 940 euros de côté par an recevaient une réduction d'impôt de 30% sur ce montant, soit 282 euros. A l'avenir, vous aurez le choix: une réduction d'impôt de 30% sur 940 euros ou une réduction de 25 % sur 1.200 euros, soit 300 euros.

Nos partenaires