Nous sommes tous victimes de l'argent bon marché

29/08/16 à 12:36 - Mise à jour à 12:35

Source: Moneytalk

Alors que KBC fixe le taux d'intérêt pour les sociétés à 0%, AXA rompt sa promesse de taux garanti à vie et BNP Paribas Fortis double les frais de dossier pour les refinancements des crédits hypothécaires. Qu'est-ce qui nous attend encore ? Eclairage.

Nous sommes tous victimes de l'argent bon marché

© iStock

KBC fixe le taux d'intérêt pour les sociétés à 0%. AXA rompt sa promesse de taux garanti à vie et apaise les clients dupés avec une prime de rachat de 25%. BNP Paribas Fortis double les frais de dossier pour les clients qui désirent revoir le financement de leur crédit logement. Ces trois nouvelles de la semaine dernière sont la conséquence directe de la politique des banques centrales pour rendre l'emprunt d'argent le meilleur marché possible.

Les banques belges déposent le surplus de l'épargne en leur possession auprès de la Banque Centrale européenne (BCE). Cette dernière facture 0,4% pour cela. Afin d'avoir le moins d'excédents de cash possible, les banques ont intérêt à octroyer le plus de prêts possible. C'est une des nombreuses mesures que la BCE a prises pour encourager les entreprises et les ménages à dépenser et investir plus d'argent. Pour résumer rapidement: la personne qui a de l'argent en est pénalisée par peu d'intérêts. La personne qui s'endette en est récompensée par un faible taux d'intérêt.

KBC contourne le minimum légal de 0,11% pour les taux d'intérêt sur l'épargne. La banque fait cela par la reconversion de comptes d'épargne réglementés des sociétés en comptes d'épargne non réglementés. Cela peut-il aussi se faire avec les comptes d'épargne de particuliers ?

En théorie, c'est possible. La banque doit toutefois informer les clients deux mois à l'avance de la modification de "réglementé" en "non-réglementé". Elle devra aussi payer la prime de fidélité pour l'argent qui se trouvait déjà sur le compte d'épargne (lorsqu'il était encore réglementé) et qui reste douze mois sur le même compte. C'est notamment ce qu'elle s'était engagée à faire. Le taux de base sur le livret d'épargne peut changer à tout moment et s'applique à partir de ce moment pour les placements passés et futurs. Mais la prime est fixée au moment du versement.

Dans la pratique, cela s'avère très délicat de supprimer complètement le peu d'intérêts que l'épargnant belge a encore. Mais il ne faut jamais dire jamais. Les particuliers ont plus facile que les sociétés à déménager tout leur argent vers une autre banque, ou même de le retirer pour le mettre sous leur matelas, dans un puits ou un coffre-fort. Pour les grandes entreprises surtout, il s'agit de grands montants. Les frais pour transporter et sécuriser une telle quantité de cash ne sont pas anodins. Les banques peuvent prendre le risque de facturer des intérêts négatifs à ces entreprises.

KBC faisait d'ailleurs savoir lors de sa dernière conférence de presse qu'actuellement, ils font déjà payer les grandes multinationales pour la conservation de leurs 'épargne'. Belfius a fait savoir par mail que, pour les grandes entreprises et les autorités, ils appliquent régulièrement un taux d'intérêt de 0%. "Avec le taux d'intérêt actuel, c'est toujours 0,4 points pourcent de plus que la 'rémunération' que les banques 'reçoivent' de la Banque Centrale européenne, et plus élevé que la grande majorité de la rémunération sur les obligations d'Etat qui sont actuellement émises", réagissait le porte-parole de Belfius.

Les banques peuvent également résoudre leur 'problème' plus subtilement, concernant le taux d'intérêt minimum légal pour les livrets d'épargne. Elles peuvent augmenter les frais. BNP Paribas Fortis double les frais de dossier de 350 à 700 euros pour les personnes désireuses de refinancer leur prêt. Plus tôt dans l'année, d'autres banques ont augmenté et doublé les frais de dossier pour les prêts hypothécaires tout court.

Quelle est la différence entre un compte d'épargne réglementé et un compte d'épargne non réglementé ?

Vous payez 27% de précompte mobilier sur les intérêts d'un compte non réglementé. Sur les premiers 1.880 euros d'intérêts d'un compte d'épargne réglementé, en tant que particulier, vous ne payez pas de précompte mobilier. Sur les intérêts au-delà de ce plafond, les particuliers payent 15% de précompte mobilier. Les sociétés payent 15% de précompte mobilier sur tous les intérêts sur un compte d'épargne réglementé.

Un compte d'épargne non réglementé est soumis à beaucoup moins de règles. Pour un compte d'épargne réglementé, un taux de base et une prime de fidélité doivent être versés. Ceux-ci doivent avoir une hauteur déterminée. Dans la pratique, ces minima sont aujourd'hui de 0,01% pour le taux de base et de 0,1% pour la prime de fidélité. Pour les comptes d'épargne non réglementés, il y a souvent un seul taux d'intérêt transparent. Il y a parfois des délais de préavis pour les comptes d'épargne non réglementés, alors que l'argent sur un compte d'épargne réglementé est immédiatement mobilisable.

Tant sur les comptes d'épargne réglementés que sur les non réglementés, l'argent tombe sous la garantie de dépôt, par laquelle 100.000 euros sont garantis par banque et par personne.

Il y a en outre déjà des livrets d'épargne non réglementés pour les particuliers sur le marché aujourd'hui. Quatre banques internet offrent de tels livrets d'épargne, avec 0,55% d'intérêt net ou plus.

Quelles sont les alternatives aux livrets d'épargne ?

Il y en a peu à pas. Sur les comptes courants, l'argent est également immédiatement mobilisable, mais là, les intérêts sont déjà nuls depuis longtemps. Si la banque compte des frais, vous avez alors de facto un rendement négatif sur votre compte à vue.

Les organismes de placement collectif monétaires (OPCVM) sont peut-être une alternative pour les grandes entreprises, mais pas pour les particuliers. Ces fonds investissent votre argent dans des obligations à très court terme, qui rapportent peu ou rien. Ces fonds engendrent aussi des frais qui vous sont répercutés. Et des frais d'entrée peuvent y être liés.

Tous les autres produits d'épargne et d'investissement ont une durée plus longue. Les assurances-vie de la branche 21, des assurances avec un rendement garanti, ont beaucoup gagné en popularité depuis le début de cette année. Mais ce sont des investissements pour huit ans minimum, car vous payez pas mal d'impôt sur ceux-ci si vous retirez l'argent plus tôt.

Nos partenaires