Paiement mobile : les Belges en sont de plus en plus friands

13/12/16 à 11:18 - Mise à jour à 11:16

Source: Moneytalk

Selon une nouvelle étude de Visa, trois Belges sur quatre utilisent régulièrement leur smartphone ou un autre appareil portable pour leurs paiements. En Turquie et en Roumanie, le paiement mobile a encore plus de succès.

Paiement mobile : les Belges en sont de plus en plus friands

© iStock

La Digital Payments Study 2016 de Visa est le résultat d'une enquête auprès de 36.000 consommateurs dans dix-neuf pays européens. Il en ressort que le nombre de personnes qui utilisent régulièrement un appareil mobile pour les paiements a été multiplié par trois depuis 2015. Aujourd'hui, ils sont 54%, l'an dernier seul 18% des répondants avaient franchi le pas vers le paiement mobile.

Selon Jean-Marie de Crayencour, country manager Belux de Visa, la forte émergence des paiements mobiles est la conséquence, d'une part, d'un certain nombre de développements récents en Europe. 'Au Royaume-Uni, en France et en Suisse, Apple Pay a fait son entrée sur le marché récemment', illustre-t-il. 'En Espagne, Samsung Pay a été lancé et au Royaume-Uni, il existe maintenant aussi Android Pay.'

Bracelets et vêtements connectés

'D'autre part, l'émergence de toutes sortes d'appareils connectés et de wearables facilite de plus en plus l'exécution des transactions', poursuit de Crayencour. 'Les nouvelles technologies se concentrent de plus en plus sur les paiements 'portables' via des smartwatches (montres), des bracelets et même des vêtements connectés. Cette évolution permet aux consommateurs de choisir un moyen de paiement totalement en adéquation avec leur style de vie.'

Il ressort d'ailleurs de l'étude que l'étape vers les nouvelles méthodes de paiement est plus vite franchie dans les pays émergents comme la Turquie et la Roumanie. Neuf consommateurs turcs sur dix paient aujourd'hui avec l'un ou l'autre équipement mobile. En Pologne et en Roumanie, le taux de pénétration arrive à 79%. En 2016, ces pays rivalisent avec les pays scandinaves, qui ont une longue tradition dans les paiements mobiles.

La Belgique est la lanterne rouge du top dix des pays européens où les transactions mobiles sont les plus courantes. Trois Belges sur quatre (75%) utilisent un appareil portable pour effectuer des paiements sur une base régulière. Dans 45% des cas, il s'agit de l'achat d'un billet de train ou de bus. Mais quatre consommateurs belges sur dix achètent aussi des produits de valeur comme un voyage, des meubles ou de l'électronique via un appareil mobile.

Transactions bancaires comprises

Il y a tout de même lieu d'émettre une observation à propos de ces chiffres : Visa considère comme 'payeur mobile' non seulement l'individu qui réalise des paiements avec un appareil mobile (tablettes comprises), mais aussi celui qui gère son argent par ce biais. Les personnes qui utilisent leur smartphone pour des transactions bancaires sont donc aussi incluses. Le nombre de consommateurs qui utilisent effectivement leur appareil mobile pour payer en magasin par exemple, se situe par conséquent à un niveau probablement inférieur.

Seconde remarque de bas de page: les chiffres communiqués concernent exclusivement des consommateurs en possession d'un smartphone, d'une tablette ou d'un wearable. En Belgique, il s'agit de 86,3% de la population. Si on tient compte de tous les habitants, le nombre des payeurs mobiles tombe dans ce cas de 75 à 65% selon l'étude Visa.

Nos partenaires