Pourquoi les assurances branche 21 restent populaires

13/04/15 à 14:42 - Mise à jour à 14:42

Les produits de la branche 21 ont moins bien performé en 2014 qu'en 2013, mais sont toujours prisés par les épargnants.

Pourquoi les assurances branche 21 restent populaires

/ © Thinkstock

Pour ces produits d'épargne sous la forme de contrats d'assurance vie, les épargnants accordent généralement une grande importance au taux d'intérêt garanti. Le taux minimum garanti est basé sur le taux belge à 10 ans (OLO 10 ans), corrigé par un pourcentage prédéterminé, et fluctue actuellement entre 0,15 % et 1,25 %. Concrètement, le preneur d'assurance jouit sur chaque versement d'un taux d'intérêt garanti, qui est toutefois variable dans le temps, de sorte qu'un versement ultérieur peut produire un taux garanti supérieur ou inférieur. La participation bénéficiaire ou prime que l'assureur peut verser en sus du taux d'intérêt garanti varie d'une année à l'autre. Elle est en effet recalculée chaque année en fonction des résultats produits par les placements et de la performance générale de l'assureur, et est octroyée sur la base des réserves constituées au 31 décembre de l'année civile précédente.

Il existe des assurances branche 21 sans taux garanti ou contrats à 0 %, dont le rendement repose donc uniquement sur une participation bénéficiaire non garantie. Ces contrats investissant davantage en actions, le rendement dépend principalement des performances de la Bourse. Les bonnes années boursières, cette participation aux bénéfices dépasse généralement celle d'une branche 21 à taux garanti ; les mauvaises années, elle peut en revanche être égale à zéro.

Il ressort des données recueillies auprès du site www.comparebanque.be que les rendements totaux (cumul du taux garanti et de la participation bénéficaire, ou seule cette dernière pour les contrats à 0%) ont été inférieurs en 2014 à ceux de 2013. Bien que les taux garantis aient diminué ces dernières années et que, depuis le 1er janvier 2013, la taxe sur les primes ait été relevée à 2 %, les contrats d'assurance de la branche 21 restent populaires. Pour ceux qui ont un horizon d'investissement d'au moins huit ans et recherchent un rendement garanti, pareilles assurances sont en effet intéressantes en raison de l'exonération du précompte mobilier. Pour autant que les frais qui grèvent le rendement soient limités. Depuis le renforcement de la taxe sur les primes, il est plus crucial encore de négocier l'abaissement des frais d'entrée d'une branche 21. Ne payez jamais plus de 1 % à l'entrée. Il faut y ajouter les frais de gestion de la réserve, payables chaque mois ou année. Etudiez la fiche produit, qui détaille tous les coûts, avant de signer un contrat de branche 21. Enfin, si vous effectuez un retrait durant les cinq premières années du contrat, vous devrez vous acquitter de frais de sortie. Et en cas de retrait dans les huit ans, vous payerez 25 % de précompte mobilier au taux fictif de 4,75 % sur les intérêts déjà capitalisés.

L'article intégral "Faibles rendements" et son tableau comparatif 2013-2014 des rendements des contrats à taux garanti et à 0 % dans Trends-Tendances du 9 avril 2015.

Nos partenaires