Pourquoi les grands-parents sont-ils moins généreux envers leurs petits-enfants ?

20/09/16 à 11:22 - Mise à jour à 11:32

Source: Moneytalk

De plus en plus de grands-parents n'épargnent plus pour leur descendance. C'est ce que nous apprend un sondage de bpost bank auprès de 1.000 Belges.

Pourquoi les grands-parents sont-ils moins généreux envers leurs petits-enfants ?

© iStock

Le temps où les grands-parents épargnaient pour leurs petits-enfants semble révolu, du fait de la faiblesse des taux. C'est ce qu'écrit De Morgen sur base d'une enquête de bpost bank. Il en ressort qu'aujourd'hui, trois grands-parents sur dix mettent de l'argent de côté pour leurs petits-enfants. En 2013, quatre sur dix le faisaient encore.

Toutefois, les grands-parents et les parents qui désirent donner un petit coup de pouce financier à leurs (petits-)enfants s'y mettent de bonne heure. Huit sur les dix mettent déjà un montant fixe de côté par mois dès la naissance. Deux parents sur trois planifient même de continuer à épargner après le dix-huitième anniversaire.

Moins d'épargne pour les petits-enfants

Mais pourquoi moins de grands-parents épargnent-ils pour leurs petits-enfants ? Selon Peter Vanden Houte, économiste en chef chez ING, il y a plusieurs explications possibles. "Les gens vivent plus longtemps et ont la possibilité d'utiliser eux-mêmes cet argent plus longtemps", dit-il dans le journal. "Du fait de la diminution des taux d'intérêt, leur rendement a tellement diminué qu'ils doivent commencer à grignoter leur propre capital. Leur capacité d'épargne se trouve sous pression.", Ensuite, il souligne que l'épargne ne rapporte également plus rien et que la plupart des parents épargnent eux-mêmes pour leur progéniture. Les chiffres de bpost bank montrent que sept parents sur dix épargnent en effet eux-mêmes pour leurs enfants.

L'incertitude concernant le futur est le principal moteur de l'épargne de la plupart des parents. En trois ans de temps, cette incertitude a même fait augmenter le montant d'épargne mensuel. Alors que les parents mettaient 25 euros par mois de côté pour leur enfant il y a trois ans, ils épargnent maintenant 46 euros mensuellement. Les grands-parents, eux, économisent chaque mois 36 euros.

Avenir incertain

"Même s'ils ont des doutes quant à leur propre sécurité financière, ils ont surtout le sentiment que leurs enfants ou petits-enfants connaîtront encore de pires difficultés plus tard", selon bpost bank. Les parents et les grands-parents espèrent qu'ils auront épargné 10.000 euros pour le dix-huitième anniversaire de leur (petit-)enfant.

En conclusion, l'enquête montre que les méthodes traditionnelles d'épargne sont celles qui fonctionnent le mieux auprès des (grands-)parents. La majorité des épargnants déposent l'argent sur un livret d'épargne traditionnel. Selon l'enquête, les assurances-épargnes de la branche 21 ont également des résultats convenables. Ensuite, les épargnants ont peu de connaissance des autres alternatives.

(NS)

Nos partenaires