Pourquoi les taux sont-ils si bas, en fait ?

12/02/16 à 13:21 - Mise à jour à 13:20

Source: Moneytalk

La Banque Centrale Européenne (BCE) maintient ses taux d'intérêt à un niveau très bas. Mais pourquoi fait-elle cela ?

Pourquoi les taux sont-ils si bas, en fait ?

© REUTERS

Le principal taux d'intérêt dans la zone euro se situe pour l'instant à un niveau record de 0,05%. Les intérêts de dépôt pour les banques qui placent de l'argent auprès de la BCE sont même négatifs (-0,3%) depuis un certain temps. Et selon certains, dont les analystes de la banque d'affaires JPMorgan, les taux peuvent encore aller plus bas.

Pour les épargnants, les taux bas ne sont pas un cadeau. Beaucoup d'entre eux se demandent par conséquent pourquoi les banques centrales diminuent systématiquement leur taux. En fait, elles le font en premier lieu pour tenter de donner un coup de pouce à l'économie vacillante.

Comment cela fonctionne exactement ?

La diminution des taux rend les livrets d'épargne moins attractifs. De ce fait, la probabilité que les familles consomment plus augmente. Et ce qui est acheté en plus doit aussi être produit. Ce qui mène à de nouvelles opportunités d'emploi et donc, à nouveau, à de la consommation supplémentaire.

En outre, les taux d'intérêt plus bas dans la zone euro permettent aux entreprises européennes de pouvoir emprunter moins cher. De ce fait, elles sont censées investir plus, ce qui est également positif pour l'économie de la région.

Des taux d'intérêt plus faibles au sein de la zone euro signifient aussi que la valeur de l'euro baisse par rapport aux autres monnaies. Ce cours plus avantageux augmente les opportunités d'exportations pour les industries européennes. Cela aussi est une bonne nouvelle pour l'économie.

Cependant, la stratégie derrière un changement de taux d'intérêt est en général encore plus complexe. Bien que la BCE désire, avec la récente diminution des taux d'intérêt, à nouveau stimuler l'économie européenne, d'autres facteurs interviennent souvent également, comme des éléments politiques par exemple.

Et l'inflation dans tout cela ?

Avec une diminution des taux d'intérêt, la BCE désire donc notamment stimuler la consommation. Du fait que la demande de biens et services augmente, les prix vont toutefois aussi augmenter. Le cours plus bas de l'euro contribue en outre à ce que les biens et services importés deviennent relativement plus chers. Et ainsi, l'inflation grimpe.

Un peu d'inflation est cependant bon pour l'économie. Plus encore: une inflation de 1,8 à 2% du PIB sur base annuelle est considérée comme un niveau favorable par la BCE. Et nous en sommes encore très loin - avec un pourcentage qui, en ce moment, est à peine au-dessus de zéro.

En savoir plus sur:

Nos partenaires