Un premier livret d'épargne à haut rendement passe à la trappe à cause des taux bas

14/12/16 à 16:02 - Mise à jour à 16:01

Source: Moneytalk

Après que les banques ont diminué le taux d'intérêt des livrets d'épargne traditionnels au minimum légal, KBC est la première à sabrer dans son offre. A partir du 1er janvier, la banque n'autorise plus l'accès de nouveaux clients à ses comptes d'épargne les plus performants start2save et start2save4.

Un premier livret d'épargne à haut rendement passe à la trappe à cause des taux bas

© Getty Images/iStockphoto

La fin des taux bas n'est pas encore pour demain. Dans une précédente interview avec MoneyTalk.be, plusieurs économistes en chef faisaient déjà savoir que les taux d'intérêt à court terme allaient rester encore un certain temps dans le rouge. D'autant plus maintenant que Mario Draghi, le président de la Banque Centrale Européenne, a annoncé une prolongation de la politique de taux bas.

Politique de taux bas

La banque centrale continue le rachat des obligations d'États et d'entreprises jusqu'en décembre 2017 compris. En mars, elle réduira les injections de capital de 80 à 60 milliards d'euros par mois. Le principal taux directeur reste à 0% et le taux de dépôt à -0,4%. La prolongation de la politique d'assouplissement est censée relancer l'inflation dans la zone euro. La BCE vise une inflation juste en-dessous de 2%. Actuellement, celle-ci est de 0,6% dans la zone euro.

Alors que les investisseurs ont réagi positivement à la nouvelle, les banques s'arrachent les cheveux. Du fait de la persistance des taux faibles, elles ont déjà solidement diminué les rendements sur l'épargne cette année. Un rendement de 0,11% est devenu la nouvelle norme en 2016.

En réaction aux taux faibles, plusieurs banques ont lancé une épargne systématique qui récompense les épargnants fidèles avec un rendement plus élevé. Les épargnants peuvent en général épargner 500 à 750 euros par mois par le biais de cette formule. KBC était la première banque en 2012 à proposer une telle formule. Beobank a lancé, cette année encore, le nouveau compte d'épargne step-up avec un taux de base de 0,20% et une prime de fidélité d'1%. Grâce à cela, la banque partait à la concurrence des grandes banques.

Les rendements d'épargne de ces formules sont aujourd'hui également sous pression. BNP Paribas Fortis a diminué la prime de fidélité sur le compte d'épargne Étoile il y a quelques semaines, de 0,75 à 0,50%. Le taux de base reste 0,01%..

Suppression de l'épargne systématique

Partager

Les taux à long terme ont augmenté ces dernières semaines, alors que les taux à court et moyen terme restent à un niveau historiquement bas

KBC va maintenant un pas plus loin et ne permettra plus à de nouveaux clients d'ouvrir des comptes d'épargne start2save et start2save4 à partir du 1er janvier 2017. A l'approche du nouvel an, la grande banque diminue en outre la prime de fidélité de 0,60 à 0,40% et le taux de base de 0,15 à 0,10%. "Les clients existants peuvent continuer à épargner chaque mois jusqu'à 500 euros à ces nouvelles conditions de taux", souligne KBC dans un communiqué de presse.

Selon la grande banque, ce n'est plus tenable d'offrir de telles formules d'épargne. "Les taux à long terme ont augmenté ces dernières semaines, alors que les taux à court et moyen terme restent à un niveau historique faible. Les rendements des obligations d'Etat à 6 ans sont ainsi en négatif", ressort-il. BNP Paribas Fortis et Belfius ont déjà fait savoir qu'elles ne planifient pas la suppression des épargnes systématiques.

Pour les épargnants, cela devient de plus en plus difficile de faire fructifier leur épargne. Même les banques internet ne parviennent plus à offrir des rendements d'épargne élevés. MeDirect diminue le taux du compte d'épargne non réglementé ME3 à partir du 1er janvier, d'1 à 0,8% net. Selon le site comparatif bankshopper.be, c'est la dernière formule d'épargne n'étant pas une épargne systématique qui plonge sous la limite symbolique de 1%.

Nos partenaires