Une banque allemande impose des taux négatifs à ses épargnants

12/08/16 à 13:51 - Mise à jour à 13:51

Source: Moneytalk

À partir de septembre, les épargnants de la Raiffeisenbank Gmud am Tegernsee devront payer pour y déposer leurs économies.

Une banque allemande impose des taux négatifs à ses épargnants

© iStock

La banque d'épargne allemande facturera 0,4% d'intérêts à partir de septembre. Raiffeisenbank Gmud am Tegernsee n'a, selon ses propres déclarations, pas d'autres choix que de répercuter les intérêts négatifs qu'elle paie à la Banque Centrale Européenne (BCE). La banque applique des intérêts négatifs pour ses clients institutionnels depuis un certain temps déjà.

Pas la première banque

La banque allemande n'est pas la première banque en Europe à faire descendre ses taux d'intérêt sur l'épargne en dessous de zéro. En novembre dernier, la banque suisse Alternative Bank Schweiz (ABS) précédait déjà la banque allemande. Les clients doivent depuis lors payer 0,125% d'intérêts sur leurs dépôts d'épargne.

Au cours des deux premiers mois après l'annonce des taux d'intérêt négatifs, 1.797 clients ont quitté la banque. Dans le même temps, 1.830 nouveaux comptes ont été ouverts. Cette tendance positive s'est poursuivie les mois suivants. En janvier et février, la banque comptait 59 comptes ouverts de plus que de comptes fermés. ABS a néanmoins perdu 4% de ses dépôts d'épargne, soit 50 millions d'euros.

Politique de la BCE

L'instauration des taux négatifs pour les clients particuliers dans un nombre croissant de banques n'est en aucun cas une surprise. La Banque Centrale Européenne a déjà diminué à plusieurs reprises le taux d'intérêt de dépôt que les banques doivent payer pour y mettre leur argent.

Les banques paient actuellement 0,4% d'intérêts si elles déposent leur argent à Francfort. Le président de la BCE Mario Draghi et son équipe espèrent ainsi inciter les banques à injecter leur argent dans l'économie réelle. Il semble toutefois que cette politique n'atteigne pas son objectif. Selon les derniers chiffres pour l'UE, l'inflation était à peine de 0,2%, alors que Draghi vise une inflation juste inférieure à 2%. Les analystes prévoient dès lors que le président de la BCE annoncera une prolongation du programme d'achat des obligations d'Etat en septembre. Il vient normalement à échéance en mars 2017.

En Belgique

En Belgique aussi, l'appel à faire baisser les taux d'intérêt sur l'épargne en dessous de zéro s'avère de plus en plus fort. Mais le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) refuse de modifier le taux d'intérêt minimum sur l'épargne. Le taux de base ne peut pas descendre en dessous de 0,01% dans notre pays, et la prime de fidélité doit au minimum s'élever à 0,10%.

Nos partenaires