Vacances: comment éviter des frais inutiles lors de vos paiements

27/07/17 à 16:14 - Mise à jour à 28/07/17 à 15:17

Source: Moneytalk

Pour éviter de payer des frais supplémentaires lors de vos achats, il est important de faire le bon choix de carte bancaire mais aussi d'éviter certains retraits coûteux aux distributeurs. Nos conseils.

Vacances: comment éviter des frais inutiles lors de vos paiements

© Getty Images/iStockphoto

Un paiement via Bancontact/Maestro ou par carte de crédit s'avère le moyen de paiement le plus économique. Indépendamment du pays où vous voyagez, payer de cette manière en magasin sera toujours l'option la moins chère. C'est en effet plus économique que l'échange de devises ou le retrait d'argent au distributeur, où que vous soyez. Dans la zone euro, payer par carte en magasin est même entièrement gratuit, tout comme en Belgique.

En cas de besoin de liquide, il est gratuit de retirer quelques billets à un distributeur dans la zone euro. On préférera la carte Bancontact via le réseau Maestro plutôt qu'une carte de crédit, car les frais de retrait sont dans ce cas parfois assez élevés. Par exemple, pour retirer un montant de 100 euros aux distributeurs à l'aide d'une carte Mastercard ou Visa, les frais de retrait peuvent grimper jusqu'à plus de 7 euros dans certaines institutions bancaires.

En dehors de la zone euro, les retraits aux distributeurs engendreront aussi des frais qui dépendront de votre banque et de votre pays de destination. Les mêmes conditions s'appliquent pour des retraits en Belgique, rappelle Mastercard.

La société de carte de crédit a mené l'enquête sur les habitudes des Belges en vacances quand il s'agit de payer leurs achats au supermarché ou au restaurant, sur la base de l'analyse des transactions réalisées par nos compatriotes à l'étranger durant le premier mois de vacances l'année dernière (du 1er au 31 juillet 2016). D'après les données recueillies, la France reste la destination de prédilection des Belges tandis que le paiement par carte séduit de plus en plus de vacanciers.

Simplicité et sécurité

Si certains vacanciers continuent d'échanger leurs devises avant le départ, la carte est plébiscitée par de plus en plus de Belges, pour des raisons principalement de sécurité et de facilité. "Echanger des devises ou retirer de la monnaie locale aux distributeurs s'avère plus contraignant que de payer avec sa carte habituelle dans un point de vente ", avance Mastercard. "De plus, la carte est de loin le moyen de paiement le plus sûr à l'étranger, d'une part parce que cela permet de ne pas transporter trop d'argent liquide et d'autre part parce que le réseau international autorisant les paiements est l'un des plus sécurisés au monde ", explique Henri Dewaerheijd, Country Manager Belux Mastercard.

En 2016, 90% du volume total des dépenses étaient représentés par des transactions en points de vente contre 10% seulement de retraits au distributeur. Il y a cinq ans, les retraits aux distributeurs représentaient presque un cinquième du volume total des transactions effectuées par les Belges à l'étranger (18%).

La France, première destination des Belges

Mastercard donne encore quelques détails sur le comportement des Belges en vacances. Au total, 29% des transactions de vacanciers belges sont dédiées au secteur de l'alimentation, soit près d'une transaction sur trois. Les supermarchés et magasins d'alimentation arrivent en tête (16,2%), suivis des restaurants (9,5%) et des fast foods (3,3%). Les dépenses liées à la route des vacances apparaissent comme le deuxième type de transactions le plus courant, avec 18,1% des transactions partagées entre les péages (7,5%), les achats en station-service (7,3%) ou encore les distributeurs de carburant (3,3%). Le shopping représente pour sa part 11,4% des transactions totales à l'étranger, et arrive en troisième place du classement, principalement grâce à la période des soldes.

Nos voisins français peuvent encore une fois se targuer d'être le "pays des vacances". D'après les transactions récoltées, la France reste de loin la destination préférée des Belges, représentant presque 30% de leurs transactions en été. D'après les données obtenues, ce sont les juilletistes qui sont particulièrement friands des charmes de l'Hexagone, avec 23% de transactions de plus qu'en août 2016. À côté de la France, les Pays-Bas (représentant presque 16% des transactions totales en été), l'Espagne (9%) et l'Italie (6%) sont les destinations les plus courues des juilletistes.

Si les destinations phares du mois de juillet restent populaires pour les aoûtiens, ils semblent enclins à s'aventurer dans des contrées plus lointaines et moins traditionnelles. Parmi les destinations les plus appréciées des personnes qui prennent leur congé en août, on retrouve le Maroc (avec deux fois plus de transactions qu'en juillet), la Turquie, la Bulgarie ou encore la Grèce.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos