Excès de vitesse en France : que faire ?

18/07/13 à 14:29 - Mise à jour à 14:29

Source: Moneytalk

Désireux de ne pas perdre un seul jour de soleil et pressé d'arriver à destination, vous avez été flashé sur les routes de France? Voici à quoi vous attendre.

Déjà, vous pouvez vous consoler en vous disant que vous n'êtes pas le seul à avoir eu le pied lourd sur la pédale: plus de 160.000 automobilistes belges ont été contrôlés pour excès de vitesse dans l'Hexagone l'été dernier. Le chiffre est énorme et les amendes souvent salées.

Autrefois, il était rare que le PV arrive dans votre boîte aux lettres. Et si c'était le cas, vous pouviez encore faire semblant de ne pas l'avoir reçu: la France avait peu de recours pour vous forcer à payer. Ce n'est plus le cas aujourd'hui : un accord passé entre la Belgique et la France en juin 2012 a changé la donne.

Le plus souvent, les procès-verbaux concernent un excès de vitesse de 0 à 20 km/h au-dessus de la vitesse autorisée. Coût de l'infraction: 68 euros, à payer dans les 76 jours. Astuce : si vous payez vite, endéans les 46 jours, l'amende est réduite à 45 euros. Pour payer, deux solutions s'offrent à vous : soit vous envoyez un chèque bancaire spécifique, soit vous réglez votre dû par carte de crédit via Internet. Dans ce cas-ci, votre délai est encore allongé et passe à 91 jours.

Attention, en principe, vous ne recevrez pas de rappel. Une fois les délais écoulés, vous risquez une convocation devant le tribunal de police et une amende encore plus salée. Notez que vous pouvez contester le PV, à condition, bien sûr, d'avoir des éléments concrets pour le faire. Un formulaire de contestation est d'ailleurs joint au procès.

Les mailles du filet se resserrent. D'ici 2014, tous les pays européens appliqueront ce genre d'accord. En attendant, si vous empruntez prochainement les routes de France, vous voilà averti.

Nos partenaires