"Tout le monde veut qu'un autre paie les impôts"

"Tout le monde veut qu'un autre paie les impôts"

Anton Van Zantbeek - Nous n'arriverons à rien en drainant complètement les quelques oasis fiscales qui restent encore en Belgique, estime Anton Van ...

'Frauder dans l'horeca reste très facile'

'Frauder dans l'horeca reste très facile'

C'est ce qu'a déclaré Michel Maus, spécialiste des fraudes et avocat fiscaliste, dans l'émission Z-Talk présentée par Véronique ...

La Suisse, aimant à milliardaires ?

La Suisse, aimant à milliardaires ?

Plusieurs pays d'Europe se sont dotés d'une fiscalité particulière, destinée à attirer les étrangers fortunés. Pourtant, c'est quasi exclusivement à la Suisse que l'on songe lorsque le sujet de l'expatriation fiscale est évoqué. A tort ou à raison ?

La déclaration fiscale belge n'est pas la plus compliquée d'Europe

La déclaration fiscale belge n'est pas la plus compliquée d'Europe

Cette année, la déclaration fiscale belge compte 885 codes. Notre pays ne détient pourtant pas le record de la déclaration la plus compliquée au monde. C'est ce que nous apprend une étude du prestataire de services Deloitte.

La DLU wallonne (enfin) sur les rails

La DLU wallonne (enfin) sur les rails

Alors que la Flandre a mis en route son opération voici plusieurs semaines déjà, le Parlement wallon vient seulement de valider un projet de décret précisant les modalités de sa propre amnistie.

Comment donner des titres via un don bancaire sans soucis ?

Comment donner des titres via un don bancaire sans soucis ?

Obtenir une preuve d'un don bancaire (virement) de titres de son banquier devient toujours plus difficile, surtout auprès des banques en ligne. Comment cela se fait-il ? Comment résoudre cela ?

Comment Telenet a allégé sa facture fiscale ?

Comment Telenet a allégé sa facture fiscale ?

Denis-Emmanuel Philippe - Les techniques d'optimisation fiscale de Telenet sont passées à la loupe par Denis-Emmanuel Philippe, avocat associé chez Bloom Law. Il répond à la question de savoir si le géant des télécoms était en droit de réduire sa base imposable grâce à la déduction de ses pertes fiscales reportées et de ses charges de financement.