Epargner pour sa pension: que vous reste-t-il après le passage du fisc ?

01/10/15 à 13:05 - Mise à jour à 13:04

Source: Moneytalk

Quelle est vraiment la taille de votre levier fiscal lorsque vous souscrivez une épargne pension, si nous tenons compte de la législation fiscale actuelle, qui a connu beaucoup de changements au cours des dernières années ?

Epargner pour sa pension: que vous reste-t-il après le passage du fisc ?

© iStock

Si vous faites une épargne pension, vous pouvez choisir entre une assurance épargne pension et un fonds d'épargne pension. Avec une assurance, vous bénéficiez d'une protection de capital et d'un taux d'intérêt garanti de généralement 1,5 à 2%, éventuellement encore complété d'une participation bénéficiaire variable. Pour ceux qui sont prêts à prendre plus de risques, le choix d'un fonds d'épargne pension est judicieux; ce fonds investit dans un portefeuille diversifié d'actions et d'obligations. Cependant, dans ce cas, le rendement n'est pas garanti et vous ne bénéficiez pas de protection du capital.

Quel est votre avantage fiscal ?

Pour l'instant, vous pouvez verser au maximum 940 euros par an dans une assurance épargne pension ou dans un fonds d'épargne pension. Depuis 2012, les primes donnent droit à une déduction d'impôts de 30% seulement. Auparavant, cela pouvait aller jusqu'à 40%. Si nous tenons également compte de la taxe communale (en moyenne 7%) que vous payez moins grâce à cela, l'avantage fiscal monte jusqu'à 32,10%.

Que mettez-vous réellement en poche ?

A votre 60e anniversaire, vous payez en principe 8% de taxe sur le capital pension que vous avez constitué. Entre 2015 et 2019 inclus, 1% de ces 8% sont cependant déjà prélevés. Concrètement, cela signifie que vous bénéficiez encore toujours d'un levier fiscal d'environ 24% (32,10% - 8%). Essayez cependant de réduire les frais d'entrée, ainsi vous ne rognerez pas trop votre levier fiscal.

Nos partenaires