'Frauder dans l'horeca reste très facile'

07/06/17 à 15:07 - Mise à jour à 15:14

Source: Moneytalk

C'est ce qu'a déclaré Michel Maus, spécialiste des fraudes et avocat fiscaliste, dans l'émission Z-Talk présentée par Véronique Goossens. Maus craint que la fraude fiscale gagne à nouveau en importance. Mais la nature de la fraude se déplace vers d'autres formes.

'Frauder dans l'horeca reste très facile'

© Imagedesk / Jonas Lampens

"D'un côté, nous observons l'émergence d'une sorte de fraude artisanale, le troc par exemple," dit Maus.

"Un kinésiste qui fait repeindre sa salle de séjour en échange de 20 séances de traitement. On voit de plus en plus souvent ce genre de choses. D'un autre côté, nous observons la fraude de plus grande ampleur dans le cadre des structures de société. Là, on se fond dans un circuit international et il est plus difficile pour l'administration fiscale d'y avoir accès. Ensuite, vous avez bien sûr aussi le segment du milieu, où nous parlons purement d'opérations liées au cash. L'horeca et la construction sont toujours les secteurs classiques en la matière, malgré toutes les mesures qui ont déjà été prises.

Michel Maus ne pense pas beaucoup de bien de la caisse dite anti fraude. "La caisse enregistreuse est du pur window dressing. Cette caisse fonctionne néanmoins un peu, mais ce type de caisse ne fonctionne que si vous l'utilisez. Si vous n'encodez rien, on ne détecte également rien. Frauder reste possible et très facile. "

Nos partenaires