10/04/15 à 10:27 - Mise à jour à 10:27

"Impossible de remplir la nouvelle déclaration d'impôts sans aide"

On ne peut pas attendre du contribuable "moyen" qu'il ait les connaissances suffisantes pour déclarer un prêt hypothécaire de manière correcte et optimale.

"Impossible de remplir la nouvelle déclaration d'impôts sans aide"

Illustration. © BELGAIMAGE/Jonas Hamers

Le formulaire de la déclaration d'impôts pour les revenus de 2014 vient d'apparaître sur le site web du ministère des Finances. 43 cases supplémentaires sont apparues par rapport à l'an dernier, ce qui nous amène à un total de 772 codes répartis sur 21 pages. Vous ne devrez bien sûr pas remplir toutes ces rubriques, mais les contribuables ayant un bien immobilier fiscalement déductible devront réellement être prudents dans leurs calculs.

C'est en grande partie dû à la sixième réforme de l'état et à la régionalisation qui l'accompagne. Chaque Région peut désormais attribuer le 'bonus logement' à sa manière. En Flandre, les déductions fiscales pour les propriétaires ont diminué depuis le 1er janvier 2015. La Région wallonne et la Région bruxelloise maintiennent - pour l'instant ? - le bonus logement dans sa forme ancienne. Mais cela signifie également que pour déclarer les charges de prêts immobiliers, il y a maintenant une distinction entre les personnes qui possèdent uniquement leur propre logement et celles qui ont aussi une seconde résidence. Car pour la seconde résidence, c'est encore l'état fédéral qui reste compétent.

La nouvelle déclaration fiscale: impossible sans aide

Il n'est pas improbable que les contribuables avec un prêt hypothécaire remplissent mal leur déclaration d'impôts, avec toutes les conséquences que cela implique. Ils risquent de passer à côté d'une grande réduction d'impôts, car le fisc ne corrige pas automatiquement une déclaration mal remplie lorsque la correction est à l'avantage du contribuable.

Si vous remplissez votre déclaration en ligne, vous verrez que le fisc a déjà rempli certaines cases. C'est par exemple le cas pour les dépenses déductibles comme les épargnes pension et les dons. Pour la déclaration des charges hypothécaires déductibles, ce n'est hélas pas le cas ; le contribuable doit le faire lui-même.

On ne peut pourtant pas attendre du contribuable 'moyen' qu'il ait la connaissance suffisante pour déclarer un prêt hypothécaire de manière correcte et optimale. Il n'y a alors pas d'autre solution que de faire appel à un spécialiste. Si c'est un comptable ou un fiscaliste, on peut s'attendre à ce que ce ne soit pas gratuit. Heureusement, les banques et les compagnies d'assurance mettent leur logiciel fiscal à disposition de leurs clients gratuitement. Demander l'aide de votre banquier et/ou de votre courtier d'assurance peut vous faire épargner beaucoup d'argent.

En savoir plus sur:

Nos partenaires