Quel sera l'impact des dernières mesures fiscales sur la voiture de société?

10/11/16 à 16:26 - Mise à jour à 13/11/16 à 14:29

Source: Trends-Tendances

Malgré des rabotages fiscaux répétés, la voiture de société reste attractive tant pour les utilisateurs que pour le secteur automobile. Pour preuve, les ventes ont continué de croître ces dernières années. Les nouvelles mesures annoncées ne devraient pas y changer grand-chose mais elles augurent toutefois une période d'incertitude.

Plutôt blasés, les importateurs d'automobiles les plus concernés par les mesures fiscales sur la voiture de société restent fort calmes. Ils ont l'habitude de voir le gouvernement fédéral rogner le statut fiscal de ce type de véhicule : en 2004, 2005, 2007, 2009. La réforme la plus importante a été instaurée en 2012, lorsque le gouvernement Di Rupo a intégré le prix de la voiture dans le calcul de l'avantage en nature taxable. Quelques Ferrari ou d'autres voitures à prix élevé ont été revendues précipitamment, tandis que les modèles les plus courants - les Audi A4 ou A3 et autres BMW ou Skoda - ont plus que jamais continué à se vendre et à grossir les flottes.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires