Voici les nouvelles cibles du fisc en 2015

22/04/15 à 13:51 - Mise à jour à 13:51

Source: Moneytalk

Chaque année, le fisc annonce les groupes qu'il a dans sa ligne de mire. Cette année, ce seront, entre autres, les travailleurs transfrontaliers et les parents qui subiront des contrôles fiscaux renforcés.

Voici les nouvelles cibles du fisc en 2015

© istock

"Afin de vous inciter à remplir correctement vos obligations fiscales, nous souhaitons, tout comme les années passées, communiquer en 2015 de manière transparente sur plusieurs actions de contrôle prévues ou en cours", annonce le site du service public fédéral des Finances.

Le fisc accordera avant tout une attention particulière aux personnes qui déclarent leurs revenus professionnels de manière incorrecte. Il s'agit des personnes qui ont des revenus réels supérieurs à ceux qu'ils ont déclarés. Le fisc peut sans problème contrôler les fiches de salaire de tous les salariés.

Les propriétaires de maison qui veulent soustraire une ou plusieurs habitations aux yeux du fisc pourront également s'attendre à un contrôle renforcé.

Le fisc entame également une croisade contre les travailleurs frontaliers qui bénéficient à tort du régime fiscal favorable parce qu'ils travaillent par exemple en France. Ceux qui habitent en dehors d'une région transfrontalière risquent entre autres un contrôle fiscal renforcé.

Parents et transfrontaliers dans le viseur

De plus, les parents qui ont déclaré trop d'enfants à charge sont dans le viseur du fisc. Ce dernier fera aussi plus particulièrement attention aux personnes qui ont revendiqué à tort l'exonération du remboursement de leurs frais de déplacement.

Les dirigeants d'entreprise sont également dans la ligne de mire du fisc. En cas de soupçon d'abus, l'administration fiscale demandera aux entreprises de prouver la réalité de leurs frais professionnels.

A côté de cela, le fisc étudie cette année de plus près les marges bénéficiaires et la structure sociétaire. Votre entreprise risque ainsi d'être contrôlée si sa marge bénéficiaire est plus faible que la marge bénéficiaire habituelle des entreprises de son secteur d'activité.

Finalement, les entreprises qui fraudent avec la TVA n'échappent pas à la danse. Le fisc contrôlera les dirigeants d'entreprise présumés d'avoir revendiqué ou imputé à tort un crédit TVA.

En savoir plus sur:

Nos partenaires