Comment être sûr que votre entrepreneur n'est pas en difficulté financière

10/11/15 à 11:50 - Mise à jour à 11:49

Source: Moneytalk

Pour la construction ou la rénovation de logement, vous désirez faire appel à un entrepreneur. Il est important de savoir si les candidats parmi lesquels se portera votre choix sont suffisamment solvables. Voici trois manières d'y parvenir.

Comment être sûr que votre entrepreneur n'est pas en difficulté financière

© iStock

Si l'entrepreneur avec lequel vous travaillez tombe en faillite, cela aura des conséquences négatives pour vous. Vous risquez de perdre votre acompte. De plus, votre chantier peut subir des retards et vous courez le risque de perdre votre garantie sur les travaux. Avant de vous engager avec un entrepreneur, examinez donc sa situation financière.

Vérifiez sa situation financière en ligne

Si votre entrepreneur travaille par le biais d'une société, vous pouvez consulter son bilan sur le site web de la Banque Nationale (www.nbb.be). C'est gratuit. Vous y verrez entre autres si votre entrepreneur est propriétaire de biens immobiliers, la taille de ses avoirs propres, etc. Vous pouvez aussi vous rendre chez votre banquier ou votre comptable avec le bilan, afin d'avoir l'avis d'un professionnel. Un tel bilan ne dit pas tout, mais peut donner une indication à propos de la solidité financière de l'entrepreneur.

Au moniteur belge, vous pouvez aussi recueillir toutes sortes d'informations au sujet de l'entrepreneur (par exemple, qui sont les administrateurs ou les dirigeants de l'entreprise, si le siège social a été modifié, ...). De récents changements peuvent parfois être un signe de difficultés financières.

Y a-t-il une obligation de retenue ?

Sur le site de la sécurité sociale, vous pouvez voir s'il existe une obligation de retenue pour l'entrepreneur avec lequel vous désirez faire affaire. Une telle obligation de retenue existe si l'entrepreneur a des dettes sociales ou fiscales. Ce qui peut être un signe de problèmes financiers. Pour cette recherche, vous ne devez également rien payer.

Consultez des informations payantes

Pour finir, vous pouvez demander des informations auprès d'un bureau d'informations commerciales, comme Graydon par exemple. Les informations que vous pouvez récolter ainsi diffèrent d'un bureau à l'autre, mais sont toujours payantes. Les prix varient souvent entre 100 et 200 euros.

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire de Moneytalk.be

Les derniers articles en un clin d'oeil

Banque et finance

Plus de banque et finance »

Entreprises

Plus d' entreprises »



Immo

Plus d' immo »

Pub et Médias

Plus de pub et médias »


Nos partenaires