Emprunter à deux: à quoi faut-il faire attention ?

13/10/16 à 14:23 - Mise à jour à 14:22

Source: Moneytalk

Les couples peuvent souvent s'appuyer sur deux revenus. Vous pouvez donc recevoir un prêt d'un montant plus élevé que lorsque vous empruntez seul. Mais est-ce une bonne idée ?

Emprunter à deux: à quoi faut-il faire attention ?

© iStock

Un couple qui travaille dispose en général d'un budget de remboursement d'emprunt plus élevé qu'un célibataire. Mais emprunter ensemble signifie toutefois que chaque preneur de crédit est responsable pour l'ensemble du remboursement de la dette. Cette 'responsabilité solidaire' peut avoir des conséquences importantes au cas où cela tournerait mal entre les partenaires.

Les deux personnes sont en effet obligées de rembourser l'ensemble du montant emprunté. Si l'un des partenaires s'en va ou refuse de continuer à rembourser, la banque s'adressera dans ce cas à l'autre pour exiger le montant total. Ce dernier devra alors lui-même essayer de récupérer la moitié auprès du premier cité.

Au montant où un crédit hypothécaire est contracté, le créancier s'attend en général aussi à ce qu'une assurance solde restant dû soit souscrite. Celle-ci prévoit un remboursement (d'une partie) du crédit en cas de décès d'un des partenaires. Sachez toutefois qu'elle n'intervient pas si il ou elle refuse soudainement de ne plus payer ou de partir.

Etat civil ?

Un crédit logement donne souvent droit à un avantage fiscal. Il est bon de savoir que la diminution d'impôt n'est pas déterminée par votre état civil. En d'autres termes: peu importe que vous soyez célibataire, cohabitant de fait, cohabitant légal ou marié.

Mais si seul un des deux partenaires est propriétaire du terrain alors qu'ils empruntent en tant que couple pour la construction d'une nouvelle maison, seul le propriétaire du terrain peut bénéficier des avantages fiscaux qui en résultent. Par le biais du notaire, vous pouvez, il est vrai, trouver un arrangement, comme le renoncement au droit d'accession ou l'apport du terrain dans le patrimoine commun.

En tant que couple, vous avez de toute façon intérêt à vous informer au préalable auprès d'un notaire sur le meilleur scénario dans votre situation spécifique. Si vous êtes par exemple marié ou en cohabitation légale, la préférence ira en général au crédit logement commun. En effet, l'habitation est dans ce cas intégrée dans la communauté.

Il est utile de savoir que vous pouvez dans ce cas déterminer vous-même qui déduit fiscalement quelle partie de la charge de l'emprunt. Les cohabitants de fait peuvent éventuellement contracter des crédits séparés pour leur quote-part personnelle.

Les derniers articles en un clin d'oeil




Nos partenaires