Le crédit logement séduit les investisseurs immobiliers

01/02/16 à 14:51 - Mise à jour à 14:50

Source: Moneytalk

De plus en plus de Belges souscrivent un crédit logement pour investir dans l'immobilier. Au cours des cinq dernières années, le nombre d'investisseurs immobiliers a augmenté de 17%, selon une étude de KBC.

Le crédit logement séduit les investisseurs immobiliers

© iStock

Un Belge sur cinq qui souscrit un crédit hypothécaire aujourd'hui le fait parce qu'il désire investir dans l'immobilier. Ce sont surtout les plus de 50 ans qui s'adressent à leur banque pour investir dans l'immobilier. Le nombre d'investisseurs immobiliers dans cette catégorie d'âge est passé de 29% à 36% entre 2010 et 2015.

Selon la banque, plusieurs raisons expliquent pourquoi les 50 ans et plus investissent davantage dans l'immobilier. "Pour commencer, ils restent plus longtemps actifs et leur revenu moyen est plus élevé que celui des personnes plus jeunes", mentionne KBC dans un communiqué de presse.

Ensuite, il apparaît qu'ils recherchent de nouveaux horizons financiers, maintenant que les livrets d'épargne rapportent aussi peu. "Face aux faibles taux de l'épargne, les taux d'intérêt pour les crédits logement sont historiquement bas, ce qui a pour conséquence que de plus en plus de personnes se muent en investisseurs immobiliers", poursuit la banque.

De plus hauts montants investis

Partager

En dehors des taux bas, l'avantage fiscal peut aussi être un mobile pour prendre un nouveau crédit.

La durée moyenne d'un crédit hypothécaire reste de 13 ans pour les investisseurs immobiliers. La banque remarque toutefois que d'autres emprunteurs ont profité des taux bas pour raccourcir la durée de leur crédit et passer à une moyenne de 15 ans au lieu de 17 ans.

Alors que la durée d'un crédit est restée inchangée auprès des investisseurs immobiliers, le montant qu'ils investissent augmente. Au cours des cinq dernières années, le montant investi a augmenté de 6%, pour atteindre 245.573 euros. La majorité des investisseurs immobiliers possède déjà un logement à eux et finance une seconde résidence. "En dehors des taux bas, l'avantage fiscal peut aussi être un mobile pour prendre un nouveau crédit", selon KBC.

Ce sont surtout les logements existants qui fonctionnent bien auprès des investisseurs. Deux investisseurs sur trois contractent un crédit pour acheter un bien immobilier existant. Seul un sur cinq utilise l'argent pour investir dans un nouveau projet de construction. La moitié de l'immobilier est achetée pour être mise en location, un bon quart est utilisé comme seconde résidence. KBC conclut que ce sont surtout les appartements qui fonctionnent bien sur le marché, puisqu'ils faisaient l'objet de 42% des crédits logement en 2015.

En savoir plus sur:

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire de Moneytalk.be

Les derniers articles en un clin d'oeil

Banque et finance

Plus de banque et finance »

Entreprises

Plus d' entreprises »



Immo

Plus d' immo »

Pub et Médias

Plus de pub et médias »


Nos partenaires