Les taux d'intérêt pour les crédits logement sont à nouveau en hausse

10/11/16 à 13:35 - Mise à jour à 13:35

Source: Moneytalk

Les personnes qui ont l'intention de souscrire un crédit hypothécaire l'auront probablement déjà remarqué: certaines banques ont augmenté leurs taux. La hausse n'est pas pleinement une surprise.

Les taux d'intérêt pour les crédits logement sont à nouveau en hausse

© BELGAIMAGE

Un sondage du journal De Standaard nous apprend qu'un certain nombre de banques ont revu les taux des crédits hypothécaires à la hausse ce mois-ci. Chez Argenta notamment, les taux ont augmenté. Les personnes qui souscrivent maintenant un crédit logement avec un taux variable avec adaptation tous les trois ans devront payer jusqu'à 5 points de base en plus qu'une personne qui a souscrit le même crédit logement en octobre.

Chez KBC aussi, les crédits logement sont devenus plus chers. La grande banque a augmenté les taux sur les crédits logement à 20 ans de 25 à 30 points de base. "Les augmentations pour les autres durées sont dans la même ligne", ressort-il auprès de la banque. Selon le journal, Belfius et ING ont également augmenté leurs taux d'intérêt. BNP Paribas Fortis maintient pour l'instant encore les taux d'intérêt actuels.

Augmentation des taux d'intérêt à long terme

Les hausses de taux d'intérêt sont une conséquence de l'augmentation des taux d'intérêt à dix ans. En un peu plus d'un mois, ceux-ci sont passé de 0,1 à 0,5% - une multiplication par cinq. Mais ce n'est pas la seule raison pour laquelle les banques augmentent les taux. Selon KBC, la couverture de leurs risques de taux est devenue beaucoup plus chère pour les institutions financières. "Notamment pour la couverture des crédits logement sur des durées de 15 ans et 20 ans", ressort-il.

Ensuite, les banques continuent à désigner la Banque Centrale Européenne (BCE) comme responsable. Selon elles, la politique des taux d'intérêt du président Mario Draghi commence à peser de plus en plus sur les résultats. Beaucoup de banques craignent dès lors aussi que 2017 sera une année catastrophique. C'est pourquoi ING et Crelan notamment ont annoncé des licenciements et/ou une réduction de leur réseau d'agences au cours des prochaines années.

Poursuite des hausses des taux d'intérêt ?

La question se pose si les autres banques vont suivre. L'histoire nous apprend que lorsqu'une banque modifie les taux, les autres suivent. John Romain, du bureau de conseil Immotheker, est toutefois persuadé que de grosses augmentations de taux d'intérêt ne sont pas encore pour demain. "Les banques ploient encore sous le cash. Elles préfèrent ne pas transférer cet argent vers la BCE, où elles paient un taux d'intérêt négatif de 0,4% pour y déposer leur argent. Elle doivent donc l'utiliser pour octroyer des crédits", dit-il cette semaine dans une interview pour Moneytalk. Mais si les taux d'intérêt sur les obligations d'Etat continuent à augmenter, les taux hypothécaires suivront tout de même à terme.

On guettera donc la réunion de la BCE en décembre concernant les taux d'intérêt. Selon toute vraisemblance, la banque centrale adaptera sa politique.

Les derniers articles en un clin d'oeil




Nos partenaires