Mauvaise nouvelle pour votre crédit logement

04/02/16 à 14:18 - Mise à jour à 14:17

Source: Moneytalk

La taxe Tobin, qui vise différentes transactions financières, n'est pas seulement une mauvaise nouvelle pour les investisseurs. Pour les personnes qui désirent acheter un logement, la taxe ne promet également rien de bon.

Mauvaise nouvelle pour votre crédit logement

© iStock

Notre pays est en négociation avec neuf autres pays européens au sujet de l'instauration d'une taxe Tobin, un impôt de 0,01% sur les transactions financières. Le ministre des Finances Johan Van Overtveldt, entre autres, s'oppose à ce type de taxe. Selon lui, elle menace de diminuer la liquidité des obligations d'Etat. Ce qui n'est pas sans conséquences pour les crédits logement, écrit De Standaard.

Liquidité des obligations d'Etat

Selon Anne Leclercq, directeur à l'Agence de la Dette, les obligations d'Etat ne sont intéressantes pour les investisseurs que si elles sont très liquides. Cette liquidité peut être mise en danger si la taxe Tobin est instaurée en Belgique. Dans le journal, Leclercq souligne que la liquidité est uniquement garantie si les banques, par le biais desquelles ont lieu les transactions des obligations d'Etat, savent qu'elles peuvent acheter et vendre celles-ci à peu près au même prix. Les banques utilisent toutes sortes de produits dérivés pour garantir l'équilibre entre le prix d'acquisition et le prix de vente. Ces produits sont dans le viseur de la taxe Tobin.

La taxe fait augmenter le prix de vente, ce qui accroît la différence avec le prix d'acquisition. Cela signifie que les obligations d'Etat deviennent moins attractives pour les investisseurs et donc moins liquides. Ces derniers exploreront d'autres horizons de placements, ce qui contraindra le gouvernement à augmenter les taux pour garder l'obligation d'Etat attractive.

Et de plus hauts taux d'intérêt sur les obligations d'Etat signifient que les crédits logement deviendront plus chers. Par ailleurs, les fonds de pension et les assureurs risquent de transférer les coûts plus élevés vers le consommateur.

(NS)

En savoir plus sur:

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire de Moneytalk.be

Les derniers articles en un clin d'oeil

Banque et finance

Plus de banque et finance »

Entreprises

Plus d' entreprises »



Immo

Plus d' immo »

Pub et Médias

Plus de pub et médias »


Nos partenaires