Nos conseils pour que votre entrepreneur respecte les délais

05/11/15 à 16:12 - Mise à jour à 16:19

Source: Moneytalk

Si vous faites appel à un entrepreneur pour la construction ou la rénovation de votre logement, vous désirez que ces travaux soient exécutés dans les temps impartis. Convenir de bons accords permet de vous éviter beaucoup d'ennuis.

Nos conseils pour que votre entrepreneur respecte les délais

© Thinkstock

Vos plans de construction ou de rénovation risquent de subir d'importants retards si les entrepreneurs ne se conforment pas au calendrier. Même pour les travaux les plus simples, il n'y a rien de plus exaspérant que d'attendre chez soi l'arrivée de votre entrepreneur.

Concluez des accords

Concluez de bons accords (écrits) dans le contrat que vous établissez avec votre entrepreneur. Enoncez un timing clair auquel l'entrepreneur doit se tenir. Convenez de suite d'une sanction au cas où l'entrepreneur ne termine pas les travaux à temps. Vous pouvez par exemple convenir d'une pénalité par jour de retard.

N'exagérez pas sur ce plan. Déterminez de suite que cette sanction est applicable "sans mise en demeure préalable". Vous pouvez aussi convenir que le contrat est résilié si l'entrepreneur ne démarre pas les travaux à temps.

Envoyez-lui une sommation

Si vous n'aviez rien décidé, votre entrepreneur doit exécuter les travaux dans un délai raisonnable.

Si votre entrepreneur ne se présente pas à temps, prenez contact avec lui le plus rapidement possible. Si cela ne s'avère pas utile ou que votre entrepreneur ne respecte malgré tout pas ses engagements vis-à-vis de vous, envoyez-lui une lettre recommandée dans laquelle vous le sommez d'encore exécuter les travaux.

Ne vous engagez pas avec un autre entrepreneur sans autre formalité

Si la sommation ne fonctionne pas, il est hors de question de faire appel à un autre entrepreneur sans autre formalité. L'entrepreneur qui ne s'est pas présenté pourrait en effet revendiquer que vous avez rompu le contrat et vous contraindre à lui payer des dommages et intérêts. En principe, vous devez demander au tribunal de résilier le premier contrat. Si vous désirez emprunter une autre voie et vous délier vous-même du contrat, consultez préalablement une personne dotée d'une formation juridique.

En savoir plus sur:

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire de Moneytalk.be

Les derniers articles en un clin d'oeil

Banque et finance

Plus de banque et finance »

Entreprises

Plus d' entreprises »



Immo

Plus d' immo »

Pub et Médias

Plus de pub et médias »


Nos partenaires