Prêts-rénovation: les taux d'intérêt plus bas que jamais

14/02/17 à 14:51 - Mise à jour à 14:53

Source: Moneytalk

Tout comme lors du Salon de l'Auto, les consommateurs pourront faire de bonnes affaires lors du salon Batibouw et contracter des crédits moins chers. Les soldes ne sont toutefois réservées qu'aux projets de rénovation, traditionnels ou économiseurs d'énergie.

Prêts-rénovation: les taux d'intérêt plus bas que jamais

© Getty Images/iStockphoto

Le samedi 18 février, les portes de Batibouw s'ouvriront. Jusqu'au 26 février, il sera possible de collecter des idées pour vos projets de construction ou de rénovation et de faire quelques bonnes affaires. Mais il n'y a pas que les entreprises de construction qui affichent des réductions avantageuses, les organismes de crédit proposent également des formules super avantageuses. Une visite sur les sites comparatifs Guide-Epargne.be et CompareBanque.be nous apprend que jamais les taux des prêts-rénovation n'ont été aussi bas.

Batibouw ne provoque toutefois pas encore de guerre des prix. Pour l'instant, Argenta est la seule banque à avoir spécifiquement adapté les taux pour Batibouw. "Nous avons réduit le taux pour les crédits, tant pour les rénovations classiques que pour les rénovations vertes, de 3,50% à 2,55%", affirme la porte-parole Caroline Ghekiere dans De Morgen. ING a dans certains cas relevé la limite de crédit de 50.000 à 150.000 euros.

La diminution du taux d'intérêt chez Argenta n'est pas suffisante pour faire face à l'acteur le moins cher du marché, VDK Spaarbank. Cette banque offre un taux de 2,45%. Ce taux atteint même 2,35% pour les personnes qui remboursent leur prêt dans les 36 mois. "Les personnes qui ont souscrit un prêt chez VDK Spaarbank l'an dernier ont payé 4,5% d'intérêts sur leur crédit", informe Guide-Epargne.be. Pour les durées d'emprunt supérieures à soixante mois, la banque augmente néanmoins le taux d'intérêt à 2,5%. Le taux moyen de l'ensemble des prêts-rénovation suivis par le site comparatif a diminué de 4,3% début 2015 à 2,9% cette année.

Investissements économiseurs d'énergie

Les personnes qui désirent rénover leur habitation pour la rendre énergétiquement efficace peuvent pour l'instant le faire à un taux plus favorable. Au cours du sommet climatique flamand de décembre à Gand, trois banques ont pris la résolution de diminuer leur crédit énergie sous la limite de 2%. Pour l'instant, deux banques ont tenu leur promesse. ING et BNP Paribas Fortis offrent aujourd'hui un taux de 1,95%.

Bpost Bank, le troisième prêteur à avoir fait cette promesse, doit encore diminuer le taux. La banque affiche encore un TAEG de 4,8% sur son site. "Nous révisons actuellement l'entièreté de notre offre de crédit, et le crédit énergie se situera sous les 2% d'ici mi 2017", communique Wouter Baelde, le porte-parole de bpost bank. Le moins cher absolu sur le marché est CPH Bank. Les personnes qui souscrivent aujourd'hui un prêt vert auprès de cette banque doivent seulement payer 1,69% d'intérêts.

Crédits hypothécaires

Et qu'en est-il des taux d'intérêt des crédits hypothécaires ? Une enquête de Bankshopper.be nous apprend que ceux-ci augmentent très prudemment. La grande banque KBC a ainsi augmenté le taux fixe de 5 points de base, à 2,93%, pour un crédit logement d'une durée de 20 ans. Sur trente ans, la banque a augmenté le taux de 3,74 à 3,82%. "Les hausses de taux les plus fortes se présentent chez ING", mentionne le site comparatif. "La grande banque affiche un taux de 3,15% sur un crédit logement de 20 ans. C'est 15 points de base de plus qu'il y a quelques semaines. Sur trente ans, le taux atteint 5,05%. Jusque dernièrement, c'était 4,85%." BNP Paribas Fortis et Belfius n'ont pas encore modifié les taux cette année.

"Les taux à long terme sont à la hausse depuis la victoire des élections présidentielles américaines par Donald Trump", réagit Julien Manceaux, senior economist chez ING. "Et ces hausses de taux ont un impact tant sur les crédits hypothécaires que sur les comptes à terme. Les taux restent néanmoins historiquement faibles par rapport à il y a quelques années." BNP Paribas Fortis prévoit que les crédits logement seront 0,5% plus chers à l'horizon de 2018. Selon Bankshopper.be, comme les taux sont à nouveau à la hausse, les taux d'intérêt variables sont maintenant délaissés.

Il sera en outre bientôt plus difficile de contracter un crédit hypothécaire. Jan Smets, le gouverneur de la Banque Nationale, enjoint les banques à attacher des conditions plus strictes au crédit logement. Selon Smets, le consommateur devrait ainsi apporter lui-même 20% du montant à financer.

Les derniers articles en un clin d'oeil




Nos partenaires